à qui mieux mieux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : à qui mieux-mieux

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

D’après le dictionnaire de Bescherelle de 1856, il s’agirait d’une phrase elliptique qui, ramenée à son intégrité, est : « Nous vous aimons à (ce point et de telle façon que celle) qui (de nous deux vous aime déjà) mieux (que l’autre, vous aime encore) mieux ».

Locution adverbiale[modifier | modifier le wikitexte]

à qui mieux mieux /a ki mjø mjø/

  1. À l’envi l’un de l’autre, à qui fera mieux que l’autre.
    • Chez les hommes libres au contraire, c’est à l’envi, à qui mieux mieux, chacun pour tous et chacun pour soi : ils savent qu’ils recueilleront une part égale au mal de la défaite ou au bien de la victoire. (Étienne de La Boétie, Discours de la servitude volontaire, )
    • Bonne aubaine pour les maisons d’armements qui alimentent à qui mieux-mieux les deux belligérants. (Victor Margueritte; Avortement de la S.D.N., 1936)
    • Cependant, les chiens, qui avaient aboyé à qui mieux mieux au commencement du bruit extérieur, semblaient maintenant avoir reconnu la voix de celui qui était dehors ; […]. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Et tous ces mets criaient des choses nonpareilles
      Mais nom de Dieu !
      Ventre affamé n’a pas d’oreilles
      Et les convives mastiquaient à qui mieux mieux.
      (Guillaume Apollinaire, Alcools, Palais, 1913)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • France (Paris) - à qui mieux mieux : écouter « à qui mieux mieux [a ki mjø mjø] »

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]