ès

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : ES, Es, es, és, ës, ēs, , E’s, e’s, êş, -es, -és, -ès, -ês, -es-, .es

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1050) Du moyen français ès, lui-même venant de l’ancien français ès. Mot construit à partir de la contraction de en et les, courante au moyen-âge.

Préposition[modifier | modifier le wikitexte]

ès /ɛs/

  1. (Vieilli) Dans ; en.
    • Je veux mourir ès amoureux combats,
      Soûlant l’amour, qu’au sang je porte enclose,
      Toute une nuit au milieu de tes bras.
      (Pierre de Ronsard, Je veux mourir pour tes beautés, Maîtresse)
    • Seulement, par un entêtement qui gâte sa belle action, cet homme ne voulut jamais m'apprendre à siffler avant que je lui eusse versé ès mains quelques pistoles que je pris dans votre bourse. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
  2. (Éducation) En matière de.
    • Entré comme pion à vingt ans dans une institution quelconque, afin de pouvoir pousser ses études jusqu'à la licence ès lettres d'abord, et jusqu'au doctorat ensuite, […]. (Guy de Maupassant, La Question du Latin, dans Le Gaulois du 2 septembre 1886)
    • Ici, une vitrine protégeant des vieilles monnaies. Là, un tiroir plein d’instruments en silex. […] C’était assurément un étudiant ès divers. (Conan Doyle, Archives sur Sherlock Holmes, Les trois Garrideb, page 213, traduit par Evelyn Colomb, 1956, Robert Laffont)
Note[modifier | modifier le wikitexte]
  • Cette préposition ne s’emploie plus que dans certaines locutions composées et seulement devant des noms au pluriel, surtout dans les grades universitaires.
  • Le sens ancien de dans ou de en, s'est maintenu dans la toponymie : Riom-ès-Montagnes, Saint-Pierre-es-Champs, Méry-ès-Bois, Manneville-ès-Plains, Saint-Riquier-ès-Plains, Gueutteville-ès-Plains (aujourd'hui Gueutteville-les-Grès), Ingouville-ès-Plains (aujourd'hui Ingouville), etc.
  • On dit aussi ès Aix, le nom de la ville d'Aix en Provence provenant d'un pluriel latin.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]


Références[modifier | modifier le wikitexte]

Moyen français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Contraction d’en les.

Préposition[modifier | modifier le wikitexte]

ès /ɛs/

  1. Dans, en.
    • L’Entrée de Anthoine de Leive ès terres du Bresil. (François Rabelais, Pantagruel, chapitre 7)
      L’entrée d’Anthoine de Leive dans les terres du Brésil.

Gallo[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Préposition[modifier | modifier le wikitexte]

ès /Prononciation ?/

  1. Dans, en.

Occitan[modifier | modifier le wikitexte]

Wiki letter w.svg

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

ès /ˈɛs/ (graphie normalisée)

  1. Deuxième personne du singulier du présent de l’indicatif de èsser/ èstre.

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

  • sès (forme renforcée)
  • siás (forme du subjonctif, utilisée à l’indicatif dans de nombreux parlers)

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • (fr) Pierre Bec, Manuel pratique d’occitan moderne, Ed. Picard, 1973
  • Patrici Pojada, Los vèrbs conjugats - Memento verbal de l’occitan, 4ème éd., IEO, 2009 [1993Ø