éclabousser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1660) Du moyen français esclabousser.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

éclabousser /e.kla.bu.se/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Couvrir quelqu’un ou quelque chose d’une boue qu’on fait jaillir.
    • Où diable avez-vous pu vous éclabousser ainsi par un temps si sec ? (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Les hommes se déshabillent pour se laver et font la queue aux pompes; la plaisanterie habituelle est d'éclabousser Ragueton, qui a des pantoufles en tapisserie. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
  2. (Par analogie) Couvrir d’un liquide.
    • À mesure que sa rapière trouait une poitrine et que le sang tiède éclaboussait ses mains et son visage, lui, l’œil dilaté, les narines ouvertes, les dents serrées, regagnait le terrain perdu et se rapprochait de la maison assiégée. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
  3. (Figuré) Couvrir de honte, de réprobations, etc..
    • Voici donc qu'à peine à ses débuts, le scandale éclabousse par ricochet le Président du Conseil dans la personne d'un de ses protégés. (Philippe Henriot, Le 6 février, 1934)
  4. (Figuré) Étaler un luxe insolent de manière prétentieuse.
    • Il éclabousse tout le monde avec ses richesses.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]