écoper

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir écope et -er.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

écoper /e.kɔ.pe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Vider un bateau avec une écope.
  2. (Familier) Éprouver un dommage, recevoir une forte réprimande, souvent imméritée.
    • D'ailleurs, ce qui est particulier à la politique de l’histoire sainte, c'est que, chaque fois qu'un personnage marquant fait quelque chose de mal, c'est toujours le pauvre peuple qui écope. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 131, Fischbacher, 1896)
    • Quand il se trouvait, par hasard, qu’un d’entre eux fût compromis, en classe, dans une affaire de bavardage, discussion ou jeu défendu, il arrivait toujours, prenant un air de sainte-nitouche, à s’en tirer sain et sauf, tandis que les copains, eux, ne manquaient pas d’écoper pour lui. (Louis Pergaud, Deux Veinards, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)


Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]