écrivain

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin scriba (« scribe »).

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin écrivain
/e.kʁi.vɛ̃/
écrivains
/e.kʁi.vɛ̃/
Féminin écrivaine
/e.kʁi.vɛn/
écrivaines
/e.kʁi.vɛn/

écrivain /e.kʁi.vɛ̃/ masculin (voir note)

  1. Personne dont l’occupation consiste à écrire des ouvrages.
    • C’est une sorte de psychisme, tout comme l’agora-phobie ou la crampe des écrivains, devenue après l’emploi de la machine à écrire, la crampe des dactylographes. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Il est de jeunes écrivains qui ne lisent pas Hugo. C’est pourquoi ils ont tant de certitudes heureuses et atteignent promptement au talent. (Victor Méric, Les Compagnons de l'Escopette, 1930, p.67)
    • Les premiers écrivains originaux apparurent dans le Midi. Ils s’adonnaient plus particulièrement à l’homilétique et à l’exégèse biblique. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Spécialement) Auteur distingué par les qualités de son style.
    • Il est beau d’être un grand écrivain, de tenir les hommes dans la poêle à frire de sa phrase et de les y faire sauter comme des marrons. (Gustave Flaubert, Correspondance, lettre à Louise Colet, novembre 1859)
    • Ce qu’il y a de meilleur dans les grands écrivains, ce sont les pages venues naturellement, sans choix, souvent sans conscience. Mais les heures de génie sont presque aussi rares que les hommes de génie, et les grands écrivains sont, comme les moindres, soumis à la loi de l’effort. (Remy de Gourmont, Promenades philosophiques, 1re série, Mercure de France, 1925, p. 251)
Note[modifier | modifier le wikitexte]
Le mot écrivaine pour une femme tend à se répandre depuis les années 1980, bien que l’Académie française condamne cette forme [1]. Le mot écrivain reste cependant d’usage courant pour désigner une femme, au féminin ou au masculin :
  • Et dans ce décor, la douce écrivain, qui est jolie, curieuse, l’air viril et des muscles apparents partout, car sauf une jupette pareille à un pagne, elle est nue. (Renée Dunan, Ces Dames de Lesbos, 1928)
  • Simone de Beauvoir aura été un écrivain lucide, courageux, qui aura vécu, et c’est très rare, avec une intelligence de soi très aiguë. (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, 2001, p. 542)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
écrivain écrivains
/e.kʁi.vɛ̃/

écrivain /e.kʁi.vɛ̃/ masculin

  1. (Entomologie) Insecte coléoptère de la famille des eumolpes qui découpe des sortes de caractères dans les feuilles de vigne.
    • Mais ce n’est pas seulement sur les raisins que l’eumolpe exerce ses ravages; il attaque également les feuilles, dont il ronge partiellement l’épiderme, en traçant des sortes de lignes plus ou moins bizarres qu’on a comparées à certains caractères d’imprimerie, d’où le nom d’écrivain par lequel on le désigne très souvent. (Elie-Abel Carrière, La Vigne, 1865)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]