étirement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir étirer et -ment.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
étirement étirements
/e.ti.ʁə.mɑ̃/
Amanda Françozo en plein exercice d’étirement (4).

étirement /e.ti.ʁə.mɑ̃/ masculin

  1. Fait de rendre plus long, d'étendre en amincissant sous l'effet d'une action mécanique.
    • Presque toujours, on leur appliquait ces guêtres infernales alors qu'ils étaient en proie aux épouvantables souffrances de l’étirement du corps. (Georges Verdène, La torture, les supplices et les peines corporelles infamantes et afflictives dans la justice allemande, R. Dorn, 1906)
    • À l'échelle lithosphérique, cette phase active d'extension se traduit en surface par le réseau de failles qui affectent la croûte supérieure cassante, et en profondeur, dans la couche ductile de la base de la croûte par un étirement (ou stretching) provoquant un amincissment génèral de la croûte. (Bernard Biju-Duval, Géologie sédimentaire: Bassins, environnements de dépôts, formation du pétrole, éditions OPHRYS, 1999)
  2. Fait d'être très allongé.
    • En raison du relief et de l’étirement du pays, du sud au nord sur 700 kilomètres environ, le Togo bénéficie de zones climatiques très variées, et, du fait de l'histoire de son peuplement, d'une population tout aussi variée. (Marie-France Lange, L'école au Togo: Processus de scolarisation et institution de l'école en Afrique, KARTHALA Editions, 1998)
  3. Fait de déployer ses membres sur des mouvements amples.
    • Alexandrine, elle, se réveillait dans un étirement où son corps semblait se fondre, regardant devant elle, dans le noir de la chambre, avec des yeux ardents. (Edmond de Goncourt, La fille Élisa, G. Charpentier, 1877)
    • Le bâillement est un étirement de la mâchoire, une ouverture complète, compulsive, violente et incontrôlable de la bouche, avec une inspiration buccale courte et une expiration plus longue, parfois bruyante. (Joël Dehasse, Tout sur la psychologie du chat, Odile Jacob, 2008)
  4. (Sport) (Néologisme) Exercice musculaire permettant d'éviter les courbatures.
    • Les étirements sont vivement conseillés après les gros efforts.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]