œnanthe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : oenanthe

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin oenanthe (« fleur de la vigne ») issu du grec ancien ; c’est le sens légèrement inexact de « fleur du vin, bouquet du vin » qui explique la dérivation sémantique, en français.
  1. (xviiie siècle) (Botanique) Nom adopté par Carl von Linné
  2. (xixe siècle) (Oiseau) Nom appliqué par Gesner et Willugby[1].

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
œnanthe œnanthes
/e.nɑ̃t/
ou /ø.nɑ̃t/

œnanthe /e.nɑ̃t/ ou /ø.nɑ̃t/ féminin

  1. Genre de plantes herbacées de la famille des Apiaceae.
    • La ciguë vireuse est quelquefois donnée à la place de la grande ciguë : nous donnerons plus loin ses caractères distinctifs. On mêle encore à la ciguë le phellandrium aquaticum, (...) ou ciguë aquatique ; l'oenanthe fistulosa, l'oenanthe crocata. (Kapeler, Caventou, Manuel pharm. et drog., t.1, 1821, p.193)
    • Ce n’est donc que comme poison éminemment délétère que l’œnanthe safranée doit être considérée. (Frédéric Cuvier, ‎Dictionnaire des sciences naturelles, page 434, 1825)

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
œnanthe œnanthes
/e.nɑ̃t/
ou /ø.nɑ̃t/
Un traquet oreillard (Œnanthe hispanica)

œnanthe /e.nɑ̃t/ ou /ø.nɑ̃t/ masculin

  1. Oiseau passériforme de la famille des Muscicapidae.
    • Ainsi, de l’étonnant passage de la sixième Époque où Nicolas, pleurant la mort de son ami Loiseau, sauve un oenanthe solitaire dont un énorme serpent menace de détruire la couvée. (Gisèle Berkman, Filiation, origine, fantasme, page 162, 2006, Honoré Champion)

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

La règle historique veut qu’un œ non suivi d’un u se prononce /e/ ou /ɛ/ (sauf dans œil, œillet et leurs dérivés, ainsi que dans lœss).

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  1. Frédéric Cuvier, ‎Dictionnaire des sciences naturelles, page 435, 1825