מפני

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Hébreu ancien[modifier | modifier le wikicode]

Forme de nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Mot Prononciation Sens
Préfixe מן min de/à partir de
forme construite פנה fɑ.næ en face de/devant/surface
Suffixe י i marque construite du pluriel


מפני masculin et féminin identiques */mif.fə.neː/

  1. Forme agglutinée avec préfixe de la flexion de פנה à l’état construit
    • וַיִּשְׁמְעוּאֶת־קוֹליְהוָהאֱלֹהִיםמִתְהַלֵּךְבַּגָּןלְרוּחַהַיּוֹםוַיִּתְחַבֵּאהָאָדָםוְאִשְׁתּוֹמִפְּנֵייְהוָהאֱלֹהִיםבְּתוֹךְעֵץהַגָּן׃ (Gn 3, 8) — Alors ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. (Trad. Segond)
    • וַיָּבֹאנֹחַוּבָנָיווְאִשְׁתּוֹוּנְשֵׁי־בָנָיואִתּוֹאֶל־הַתֵּבָהמִפְּנֵימֵיהַמַּבּוּל׃ (Gn 7, 7) — Et Noé entra dans l’arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, pour échapper aux eaux du déluge. (Trad. Segond)
    • וַיֹּאמַרהָגָרשִׁפְחַתשָׂרַיאֵי־מִזֶּהבָאתוְאָנָהתֵלֵכִיוַתֹּאמֶרמִפְּנֵישָׂרַיגְּבִרְתִּיאָנֹכִיבֹּרַחַת׃ (Gn 16, 8) — Il dit: Agar, servante de Saraï, d’où viens-tu, et où vas-tu? Elle répondit: Je fuis loin de Saraï, ma maîtresse. (Trad. Segond)
    • וַתֹּאמֶררִבְקָהאֶל־יִצְחָקקַצְתִּיבְחַיַּימִפְּנֵיבְּנוֹתחֵתאִם־לֹקֵחַיַעֲקֹבאִשָּׁהמִבְּנוֹת־חֵתכָּאֵלֶּהמִבְּנוֹתהָאָרֶץלָמָּהלִּיחַיִּים׃ (Gn 27, 46) — Rebecca dit à Isaac: Je suis dégoûtée de la vie, à cause des filles de Heth. Si Jacob prend une femme, comme celles-ci, parmi les filles de Heth, parmi les filles du pays, à quoi me sert la vie? (Trad. Segond)
    • וַיֹּאמֶראֱלֹהִיםאֶל־יַעֲקֹבקוּםעֲלֵהבֵּיתאֵ־לוְשֶׁב־שָׁםוַעֲשֵׂה־שָׁםמִזְבֵּחַלָאֵלהַנִּרְאֶהאֵלֶיךָבְּבָרְחֲךָמִפְּנֵיעֵשָׂואָחִיךָ׃ (Gn 35, 1) — Dieu dit à Jacob: Lève-toi, monte à Béthel, et demeures-y; là, tu dresseras un autel au Dieu qui t’apparut, lorsque tu fuyais Ésaü, ton frère. (Trad. Segond)
    • וַיִּבֶןשָׁםמִזְבֵּחַוַיִּקְרָאלַמָּקוֹםאֵלבֵּיתאֵ־לכִּישָׁםנִגְלוּאֵלָיוהָאֱלֹהִיםבְּבָרְחוֹמִפְּנֵיאָחִיו׃ (Gn 35, 7) — Il bâtit là un autel, et il appela ce lieu El Béthel; car c'est là que Dieu s'était révélé à lui lorsqu’il fuyait son frère. (Trad. Segond)
    • וַיִּקַּחעֵשָׂואֶת־נָשָׁיווְאֶת־בָּנָיווְאֶת־בְּנֹתָיווְאֶת־כָּל־נַפְשׁוֹתבֵּיתוֹוְאֶת־מִקְנֵהוּוְאֶת־כָּל־בְּהֶמְתּוֹוְאֵתכָּל־קִנְיָנוֹאֲשֶׁררָכַשׁבְּאֶרֶץכְּנָעַןוַיֵּלֶךְאֶל־אֶרֶץמִפְּנֵייַעֲקֹבאָחִיו׃ (Gn 36, 6) — Ésaü prit ses femmes, ses fils et ses filles, toutes les personnes de sa maison, ses troupeaux, tout son bétail, et tout le bien qu’il avait acquis au pays de Canaan, et il s'en alla dans un autre pays, loin de Jacob, son frère. (Trad. Segond)
    • כִּי־הָיָהרְכוּשָׁםרָבמִשֶּׁבֶתיַחְדָּווְלֹאיָכְלָהאֶרֶץמְגוּרֵיהֶםלָשֵׂאתאֹתָםמִפְּנֵימִקְנֵיהֶם׃ (Gn 36, 7) — Car leurs richesses étaient trop considérables pour qu’ils demeurassent ensemble, et la contrée où ils séjournaient ne pouvait plus leur suffire à cause de leurs troupeaux. (Trad. Segond)
    • וְלֹא־יִוָּדַעהַשָּׂבָעבָּאָרֶץמִפְּנֵיהָרָעָבהַהוּאאַחֲרֵי־כֵןכִּי־כָבֵדהוּאמְאֹד׃ (Gn 41, 31) — Cette famine qui suivra sera si forte qu’on ne s'apercevra plus de l’abondance dans le pays. (Trad. Segond)
    • וְלֶחֶםאֵיןבְּכָל־הָאָרֶץכִּי־כָבֵדהָרָעָבמְאֹדוַתֵּלַהּאֶרֶץמִצְרַיִםוְאֶרֶץכְּנַעַןמִפְּנֵיהָרָעָב׃ (Gn 47, 13) — Il n'y avait plus de pain dans tout le pays, car la famine était très grande; le pays d’Égypte et le pays de Canaan languissaient, à cause de la famine. (Trad. Segond)

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

  • Masorète: מִפְּנֵי
  • API: */mif.fə.neː/