quatre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
(Redirigé depuis )
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin quattuor, issu de l’indo-européen commun *kʷetwóres.

Adjectif numéral[modifier]

Un trèfle à quatre feuilles

quatre /katʁ/ invariable

  1. Adjectif numéral cardinal correspondant au nombre 4.
    • En conséquence , on dit simplement une noire vaut deux croches ou quatre doubles-croches , ou huit triples-croches, ou seize quadruples-croches. (Pierre Rigaud -Les secrets de la musique ou Théorie musicale, tome 1, page 209, Leduc à Paris, 1846)
    • Accompagné de trois cavaliers, il approchait de Troyes : avec sa monture, il y avait donc quatre chevaux. (Léon Berman, Histoire des juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Un trèfle à quatre feuilles.
    • Les quatre vents.
    • Les quatre points cardinaux.
    • Les quatre saisons.
    • Les quatre épices : Le poivre, la girofle, la cannelle et la muscade.
    • Les quatre règles arithmétiques : L’addition, la soustraction, la multiplication et la division.
  2. (Postposé) Adjectif numéral ordinal, quatrième.
    • Page quatre.
    • Chapitre quatre.
    • Henri quatre. On écrit ordinairement Henri IV.
  3. Nombre indéterminé, mais très petit.
    • Il demeure à quatre pas d’ici.
    • J’ai à lui dire quatre mots.
    • J’écris ces quatre lignes et je suis à vous.
    • Pour quatre jours qu’on a à vivre, faut-il se tourmenter ?

Variantes[modifier]

Transcriptions dans diverses écritures[modifier]

  • → voir 4

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

quatre /katʁ/ masculin invariable

  1. Entier naturel égal à trois plus un.
    • Avec la serpette, elle fend en quatre l'extrémité d'un brin qu'elle engage ensuite dans le fendoir. Un coup de manivelle et le brin s'ouvre en quatre comme une corolle de fleur. (François Gardi, L’Atelier du vannier, Éditions de Borée, 2004, p.383)
    • Le nombre quatre est représenté par le chiffre « 4 » en numérotation arabe.
    • Deux et deux font quatre.
    • Quatre multiplié par huit fait trente-deux.
    • Ils défilaient quatre par quatre.
  2. Chiffre utilisé dans la numérotation décimale, représenté par 4 ou IV.
    • Ce ballot est marqué d’un quatre.
    • Quarante-quatre s’écrit avec deux quatre.
  3. (Par métonymie) Quelque chose portant le numéro quatre.
    • Un quatre de carreau.
    • Le quatre de telle rue : La maison de cette rue qui porte le numéro quatre.
    • Un quatre de cœur, le quatre de trèfle.
  4. Le quatrième jour du mois en cours où dont il est question.
    • Sa lettre est datée du quatre.

Variantes[modifier]

Transcriptions dans diverses écritures[modifier]

  • → voir 4

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Précédé
de trois
Cardinaux en français Suivi
de cinq

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin quattuor.

Adjectif numéral[modifier]

quatre /Prononciation ?/

  1. Quatre.

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin quattuor.

Adjectif numéral[modifier]

quatre

  1. Quatre.

Variantes[modifier]

Références[modifier]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838-1844

Catalan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin quattuor.

Adjectif numéral[modifier]

quatre /Prononciation ?/

  1. Quatre.

Occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin quattuor.

Adjectif numéral[modifier]

quatre [ˈkatɾe] (graphie normalisée) invariable

  1. Quatre.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Nom commun[modifier]

quatre [ˈkatɾe] (graphie normalisée) masculin

  1. Quatre.

Variantes dialectales[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]