ἦθος

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : ήθος

Grec ancien[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Variante allongé de ἔθος[1].

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Cas Singulier Pluriel Duel
Nominatif τὸ ἦθος τὰ ἤθη τὼ ἤθει
Vocatif ἦθος ἤθη ἤθει
Accusatif τὸ ἦθος τὰ ἤθη τὼ ἤθει
Génitif τοῦ ἤθους τῶν ἠθῶν τοῖν ἠθοῖν
Datif τῷ ἤθει τοῖς ἤθεσι(ν) τοῖν ἠθοῖν

ἦθος, ễthos /ˈɛːˌ.tʰos/ neutre

  1. Séjour habituel, demeure, résidence.
    1. Écurie, étable, repaire, pâturage, etc.
      • καταφοιτέοντες γὰρ οἱ λέοντες τὰς νύκτας καὶ λείποντες τὰ σφέτερα ἤθεα ἄλλου μὲν οὐδενὸς ἅπτοντο οὔτε ὑποζυγίου οὔτε ἀνθρώπου, οἳ δὲ τὰς καμήλους ἐκεράιζον μούνας. (Hérodote, Histoires, VII, 125)
        La nuit, les lions sortaient de leurs repaires et ne s'en prenaient ni aux bêtes de charge ni aux hommes, mais seulement aux chameaux.
  2. Caractère habituel.
    1. Coutume, usage.
      • ἐρατὴν δὲ διὰ στόμα ὄσσαν ἱεῖσαι μέλπονται πάντων τε νόμους καὶ ἤθεα κεδνὰ ἀθανάτων κλείουσιν, ἐπήρατον ὄσσαν ἱεῖσαι. (Hésiode, La Théogonie, 66)
        Exhalant de leur bouche une voix aimable, elles chantent. Et les lois universelles et les coutumes vénérables des Immortels, elles les célèbrent d’une voix aimable. (Traduction Bignan)
    2. Manière d’être, caractère.
      • Ἡράκλειτος ἔφη ὡς ἦθος ἀνθρώπῳ δαίμων (Héraclite, 119)
        Héraclite dit que le caractère d'un homme est son démon.
    3. (Par extension) Mœurs.
      • Μὴ τοὺς μὲν ἄλλους ἀξίου κοσμίως ζῆν τοὺς δὲ βασιλεῖς ἀτάκτως, ἀλλὰ τὴν σαυτοῦ σωφροσύνην παράδειγμα τοῖς ἄλλοις καθίστη, γιγνώσκων ὅτι τὸ τῆς πόλεως ὅλης ἦθος ὁμοιοῦται τοῖς ἄρχουσιν. (Isocrate, À Nicoclès, 31)
        Ne croyez pas qu'une vie décente et honnête soit le partage du vulgaire, et que vivre dans le désordre soit le privilège des rois. Offrez la régularité de votre vie comme un modèle à vos concitoyens, et n'oubliez pas que les mœurs des peuples se forment sur celles des hommes qui les gouvernent. (Traduction Le Duc de Clermont-Tonnerre)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  1. Henry George Liddell, Robert Scott, An Intermediate Greek-English Lexicon, 1889 ἦθος