Annexe:Mots français d’origine anglaise

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Le lexique de la langue française contient un grand nombre de mots d'origine anglaise.

Historiquement, l'anglais a peu pénétré le français (environ 2,5 % du vocabulaire est d'origine anglo-saxonne au début du XXe siècle). Mais contrairement à une opinion répandue, l'emprunt de mots ne commence pas au XXe siècle. L'Académie française précise que le phénomène commence avant 1700[1]. Cependant, les emprunts se sont accélérés depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, l'Académie les estime à environ 5% du total.

Le sens des mots peut avoir changé lors du passage dans l'autre langue. Certains de ces mots sont des « allers-retours », car empruntés initialement au français. On peut citer pour exemple le mot tunnel qui vient de l'anglais tunnel, passé en français lors de la Révolution industrielle, qui signifiait à l'origine dans cette langue « filet tubulaire pour attraper des oiseaux »[2] emprunté lui-même au vieux français to(n)nel « sorte de filet pour prendre les perdrix », moderne tonnelle. Certains mots liés à des activités ou des métiers disparus ne sont plus usités (speakerine par exemple).

Les mots empruntés à l'anglais se prononcent généralement selon une phonétique anglaise simplifiée. Les emprunts sont essentiellement lexicaux (emploi de mots d'origine anglaise) ; à de rares exceptions, ni la grammaire ni la syntaxe du français n'ont été influencées.

Mots directement importés de l'anglais[modifier | modifier le wikicode]

A[modifier | modifier le wikicode]

  • ace (de l'ancien français :

« as », le point unique de la face d'un dé, du latin as, un)

B[modifier | modifier le wikicode]

  • bacon

[de l'ancien français : bacon (« lard salé ») et réadopté avec la prononciation anglaise]

  • badge
  • ballast

(origine incertaine. On note, en ancien français, « lest, last ») : mesure de poids et « bale » : paquet de marchandise.

  • bar

[de l'ancien français : bare (barrière, barre de tonneau)]

  • barman :

« serveur (au comptoir) » (en anglais on trouve aussi barkeeper et son abréviation familière barkeep (fam.) ainsi que bartender en américain)

  • best of
  • best-seller :

un objet qui est la « meilleure vente »

  • bitter :

liqueur apéritive fabriquée par infusion de plantes amères

  • blazer :

veste croisée

  • bluff :

tromper par des faux-semblants. [Oxford dictionary: an attempt to deceive someone into believing that one can or will do something.]

  • bookmaker :
  • boomer :

haut-parleur de graves

  • booster :

qui doit se dire « propulseur d'appoint »

  • boss :

« chef, patron »

  • boycott :

qui a donné le verbe boycotter

  • brainstorming :

remue-méninge

  • brain-trust
  • break

(faire un break, faire une pause)

  • budget :

[de l'ancien français : bougette (petite bourse portée à la ceinture)]

  • bulldozer :

(origine américaine)

  • bungalow :

qui désigne à l'origine en hindi une maison du Bengale

  • bunker :

(fossé dans un green)

  • bun :

petit pain ou petit gâteau [origine incertaine. On note en ancien français diverses graphies approchantes : buyne, buigne (aujourd'hui: bugne) ; bigne, buignet > beignet)]

  • bus

[de l'ancien français : bus, buse (tuyau, conduit)]

  • business :

les affaires

  • businessman :

homme d'affaire

C[modifier | modifier le wikicode]

  • caddie

[de l'ancien français : cadet (chariot tiré à bras utilisé pour transporter de menus objets)]

  • car

du normand car , c'est-à-dire « char » (usité encore au Québec),

  • cash
  • casting
  • catamaran
  • challenge

de l'ancien français « chalenge ou chalonge » : contestation en justice ou par les armes, dispute.

  • charter
  • check-up
  • chewing-gum
  • club
  • coach

(prononc. « cooutch ») et ses dérivés (coacher, le coaching). Probablement du français « coche »

  • cocktail
  • coke

(terme technique de raffinage :résidu de carbonisation) et dérivés : cokéfier, cokéfaction, cockerie

  • coming-out

(terme qui signifie de s'ouvrir officiellement à son entourage généralement de son homosexualité)

  • compiler

(+ compilation) [sens nouveau de traduire un programme de premier niveau]

  • confortable

(francisation de comfortable) [du français : confort, conforter]

  • cool
  • corner :

[de l'ancien français « cornier », corne, puis coin, angle]

  • cosy[-corner]
  • cowboy :

qui signifie « vacher »

  • cracking

(terme technique de raffinage) [normalement remplacé par la francisation : craquage)

  • cracker

(sorte de biscuit)

  • crash
  • customiser (to customise)

[(ancien) français : coutume]

D[modifier | modifier le wikicode]

  • dancing :

salle de danse, bastringue (péj.)

  • dealer
  • denim: « (toile) de Nîmes  »
  • déodorant (francisation de deodorant) :

désodorisant

  • désappointé (francisation de disappointed) [ancien français : desapointer (destituer, déranger)]
  • docker :

débardeur

  • drink :

boisson, verre, pot

  • drive
  • driver (sport)
  • drive-in :

cinéma de plein air, normalement francisé en « ciné-parc ») [emploi généralisé pour fast-food, banques, etc. ; en anglais : drive-thru (on ne fait qu'y passer)]

  • duffel-coat (duffle-coat)

E[modifier | modifier le wikicode]

  • express

[de l'ancien français : exprès (clair, précis)]

F[modifier | modifier le wikicode]

  • fair-play :

1/ franc jeu, respect des règles, bonne conduite ; 2/ loyauté, bonne foi

  • fan

[abréviation de « fanatic »] : fana, accro, inconditionnel/-le, passionné/-ée, (fervent/-te) admirateur/-trice, mordu/-ue

  • fast-food :

restauration rapide, restau/resto rapide, bouffe rapide

  • feedback :

1/ réaction, rétroaction, rétrocontrôle ; 2/ contre-réaction (Electron.) ; 3/ remontée de l'information, retour d’informations

  • feeling :

1/ sensibilité musicale ; 2/ intuition, instinct ; 3/ impression

  • ferry[-boat] :

bac, (navire) transbordeur, traversier (Québec)

  • fission

[du latin fissio (séparation)] mais terme de science nucléaire emprunté à l'anglais (1939)

  • flipper :

billard électrique, babasse, machine à boules (Québec)

  • flirt :
  • flirter

[du français : fleureter (métaphore du papillon qui fait sa cour aux fleurs, ou qui va de fleur en fleur)]

  • footing :

(l'activité) marche à pied destinée à entretenir la forme ; (un footing) promenade de santé

  • free-lance :

travailleur indépendant, indépendant, travailleur à la pige, pigiste (Journal.)

  • freezer :

congélateur

  • fuel [de l'ancien français :

foail (bois de chauffage)] : fioul

  • football :

balle au pied

G[modifier | modifier le wikicode]

  • gag,
  • gentleman :

partiellement de l'ancien français « gentil », homme d'ascendance noble

  • groom
  • goal

H[modifier | modifier le wikicode]

  • hall

[de l'ancien français : hale (du francique « halla : foule, assemblée, lieu d'assemblée)]

  • handicap
  • has been
  • hi-fi
  • hit-parade
  • hobby

[déformation de hobyn (ancien français : « hobin », petit cheval pour dames, qui allait l'amble) ; puis s'est confondu avec la graphie : hobby, second sens en anglais : « faucon » (ancien français « hobe, hobet : faucon, petit faucon »]

  • hold-up
  • hot-dog
  • humour

[ancien français : humeur (substance aqueuse ; le « flegme » était l'une des 4 humeurs)]

  • handicap

handicapé

  • hippie
  • hype
  • hamburger

I[modifier | modifier le wikicode]

  • iceberg

(mont de glace)

  • incapacitant

(verbe « incapacitate ») terme technique employé pour un gaz de défense invalidant.

  • informel [francisation de l'anglais « informal », en dehors de tout protocole; (1ère acception du français : sans forme définie)]
  • interview

[retour du français entrevue] et dérivés :interviewer, intervieweur...

  • item

(mot anglais déjà emprunté au latin)

J[modifier | modifier le wikicode]

  • jean

qui signifie «(bleu) de Gênes) »

  • job,

qui signifie « travail, activité rémunérée », aussi le nom d'un ancien roi d'Angleterre

  • jockey

K[modifier | modifier le wikicode]

  • kidnapping

(francisation : kidnappage)

  • knock-out

(K.O.)

  • know-how

L[modifier | modifier le wikicode]

  • leader :

principal dirigeant, dirigeant, numéro 1, patron, chef, chef de file, cador (arg.), figure de proue, meneur d'hommes), champion

  • leggings :

guêtres

  • living-room :

salle de séjour, séjour, salon, vivoir (Q)

fermeture (d'une usine par son patron)

  • look :

air, airs, mine, aspect, apparence, allure, silhouette, dégaine (péj.), dehors (pl), genre, style, image, esthétique, plastique, présentation, lignes (pl)

groupe de pression, groupe d’intérêt

  • (lobbying) :

travail de sape, pressions (pl), influençage

M[modifier | modifier le wikicode]

  • magazine

[du français : magasin, mot lui-même emprunté à l'italien : dépôt de marchandises ; et revenu de l'anglais: publication à sujets divers]

  • magnat

(mot anglais magnate emprunté au polonais)

[ancien français : marchié, marchiet (accord, marché, lieu de marché)]

  • mess

(jargon militaire)

  • milk-shake
  • motion

(sens nouveau de proposition sujette à délibération) [sens premier en français: action de mouvoir]

  • muffin

N[modifier | modifier le wikicode]

  • nominer

[proposer à une fonction, à une place d'honneur; Oxford dictionary : put forward as a candidate for election or for an honour or award…] est le contraire du français « nommer » [placer à un poste ; (s'oppose à « élire », souligne "le Robert")]. Il est tiré du latin « nominare » qui a le sens de "nominer".

O[modifier | modifier le wikicode]

d'une orthographe militaire approximative (guerre de sécession américaine) : « Oll Korect » pour « All Correct » ; puis reprise familièrement.

  • one-man show

spectacle mené par un seul artiste

  • outsider
  • overbooké
  • overdose

P[modifier | modifier le wikicode]

  • paletot

[francisation de paltok, lui-même dérivé de l'ancien français : paletoc]

  • panel

[ancien français panel (morceau d'étoffe)]

  • parking

[du français parc, au sens d'« endroit où parquer les animaux »]

  • pedigree

[ancien français pie de grue « pied de grue »]

  • penalty

[d'un anglo-normand *penalte ou directement du français pénalité]

  • pick-pocket

[terme influencé par le français piquer ou le moyen bas allemand picken / pocket forme normande de poche]

  • panorama

[mot forgé du grec par un Anglais, entrepreneur d'un spectacle populaire]

  • pattern

[du français : patron (modèle)]

  • passing-shot

(jargon du tennis) [ancien français : « passer », traverser de part en part]

  • performance

[ancien français parformer (exécuter, parfaire)]

  • piercing

[ancien français percier, percer]

  • pin's
  • play back
  • planning
  • poker
  • poney

[ancien français poulenet « cheval de petite taille », diminutif probable de poulain]

  • porridge

[altération du terme pottage, issu du français]

  • pressing

[de pressing machine « repassage à la vapeur en pressant le vêtement » ; du (vieux) français presse et du (vieux) français machine]

  • prime-time

[premier élément issu du vieil anglais prīm, renforcé par l'ancien français prime, premier, resté dans des expressions : de prime-abord, etc.]

  • pull-over
  • puzzle

R[modifier | modifier le wikicode]

  • radôme

(francisation de radome)

  • rail

[ancien français raille ou reille, poutrelle]

  • randomisation « échantillonnage pris au hasard » (de randomiser), de l'ancien français randon, d'où le dérivé randonnée.
  • record

[ancien français : record, souvenir ; recorder, se rappeler, réciter par cœur)]

  • redingote [altération de riding-coat]
  • remake
  • reporter
  • revolver

[mot issu du latin revolvere, dérouler]

  • rifle

[de l'ancien français rifle, éraflure, rayure]

  • ring
  • rocking-chair
  • roller
  • rom
  • rosbif

[francisation récente de roastbeef « bœuf grillé », avec beef issu du vieux français buef / boef > bœuf]

  • rush

(jargon du cinéma) [anglo-normand russher, variante de l'ancien français rus(s)er / reuser, d'où est issu le mot ruse]

S[modifier | modifier le wikicode]

  • sandwich

(dérivé d'un nom propre Lord Sandwich, comme beaucoup de termes anglais tels les vêtements)

  • self-control

littéralement : la maîtrise de soi

  • self-made man un autodidacte – littéralement : personne qui a fait elle-même sa réputation, sa carrière
  • self-service

, endroit où on se sert soi-même (distributeurs de carburant, restaurants d'entreprise, cafétéria, etc.)

  • sentimental

(du récit de Laurence Sterne)

  • sex-appeal
  • sex-shop
  • sex-symbol
  • shoot

(jargon du football), tir énergique en direction des buts adverses

  • shopping

[ancien français : eschoppe]

  • show
  • showtime
  • skateboard
  • skinhead
  • skipper
  • slip
  • slogan
  • socquette

[francisation de socket ; ancien français : sochet, soket (petit soc de charrue)]

  • speaker
  • smash
  • snack
  • snob
  • spleen

[ancien français (tiré du grec) : esplen (rate)]

  • sponsor
  • sport

[de l'ancien français: desport, deport (jeu, divertissement)]

  • spot
  • sprint
  • standard

[ancien français : estendard (étendard) : point de ralliement]

  • standing ovation
  • star

(étoile dans le sens de vedette) (+ starlette)

  • starter
  • start-up
  • station

(dans le sens de gare)

  • station-service

de l'anglais "service-station"

  • steak
  • stock et ses dérivés :

stock-options, stock-car

  • stress

[ancien français : estrece, estresse: étroitesse, resserrement, rigueur, gêne, misère]

  • sunlight
  • superstar
  • supporter (nom)

[(ancien) français : support, supporter]

  • surf
  • suspense

[de l'ancien français : suspense (incertitude, perplexité)]

  • string
  • sweat-shirt

T[modifier | modifier le wikicode]

  • talkie-walkie

qui vient de l'anglais walkie talkie

(wagon)

  • term

[dans l'expression : en terme(s) de in term of = en ce qui concerne]

  • terminus

(mot anglais emprunté au latin terminus)

  • test

[de l'ancien français (latin : testum): test (autre forme : têt), pot de terre (en forme de tête ?) qui servait en alchimie à tester l'or]

  • thriller

[ancien français : friçon (frisson) (latin frictio) (moyen français : frileux)]

  • ticket,

du français « étiquette »

  • toast,

[de l'ancien français : toster (griller)]

  • touriste

(+ tourisme, touristique) [ancien français : tor, torn, faire son torn, faire un tour)]

  • T-shirt
  • tunnel

du français « tonnelle »

  • turf

W[modifier | modifier le wikicode]

  • W.C.

water-closet(s)

 (n'est plus guère employé aujourd'hui)
  • week-end
qui signifie « fin de semaine »

Sport, musique, danse[modifier | modifier le wikicode]

Nom de sports créés aux XIXe et XXe siècles : en général, ces sports ont un vocabulaire spécifique lui aussi composé de mots anglais. On trouve aussi des termes transverses : un match, un set, un derby, un supporter.

  • boxe : ring, uppercut, swing
  • football (la « balle au pied »), goal, penalty, shooter ( de shot, le tir)
  • basket-ball ((la « balle au panier ») (de l'ancien français: « basquet » selon le OED, mais origine incertaine)
  • rugby (du nom de la ville où ce jeu a été inventé), drop
  • hockey (de l'ancien français: « oscher », faire une entaille, une brèche)
  • golf, tee, club, green, put, caddie
  • Rallye automobile (de l'ancien français: « rallier », rassembler)
  • surf
  • tennis (du moyen français « tenez ! » (impératif de tenir), expression utilisée avant de lancer la balle au jeu de paume)
  • ace
  • passing-shot
  • volley-ball, littéralement : « balle à la volée »

Le mot handball, bien qu'homographe parfait entre l'anglais et l'allemand, est originaire d'Allemagne. C'est pourquoi sa syllabe finale se prononce [bal] et non [bo:l].

Musique :

Danses :

Francisation de mots anglais[modifier | modifier le wikicode]

  • bifteck (beef steak)
  • bol (bowl)
  • bouledogue (bulldog)
  • canette (canned)
  • cédérom (CD-ROM)
  • chèque (cheque, check)
  • fioul (écriture phonétique de la prononciation anglaise de fuel)
  • firme (firm)
  • paquebot (packet-boat)
  • redingote (riding-coat, vêtement pour les sorties à cheval)

Création ou changement de sens de mots « anglais »[modifier | modifier le wikicode]

Certains mots anglais utilisés en français n'existent pas dans leur langue d'origine, ou existent avec un autre sens. Il s'agit pour une part de mots avec terminaison en « ing »:

  • un camping: en anglais, le camping (mode d'hébergement); un camping: a campsite, camping site, campground, camping ground.
  • un dressing (de "dress", la robe) (la garde-robe) : en anglais, l'habillement (le fait de s'habiller), ou pansement, présentation, apprêt, parement; un dressing: a dressing room
  • le forcing: n'existe pas en anglais comme substantif. Faire le forcing: to put on pressure
  • un lifting: n'existe pas en anglais comme substantif. Se faire faire un lifting: to have a face-lift
  • un parking: en anglais, le stationnement; un parking: a car park, a parking lot (AmEn)
  • un planning (de "to plan", prévoir): en anglais, planning a le sens de planification, prévision; un planning: a program[me], a schedule.
  • reporting: en anglais, (faire du) reportage; le reporting: notification.
  • un shampooing: en anglais: shampoo.
  • un smoking: en anglais, le fait de fumer, le tabagisme; un smoking: a dinner jacket, a tuxedo

Autres :

  • le babyfoot: en anglais, table football.
  • des baskets: en anglais, trainers, sneakers (AmEn), tennis shoes.
  • le basket(-ball): en anglais, basketball; a basket: un panier.
  • booster (accélérer)
  • pull-over: en anglais pullover, sweater, jumper
  • le recordman: en anglais, world record holder
  • rugbyman : en anglais a rugby player
  • un short: dans le sens du mot français l'anglais dit shorts.
  • le volley(-ball): en anglais, volleyball; a volley: une volée, une salve, un feu roulant.

Bibliographie de référence[modifier | modifier le wikicode]

  • Le Petit Robert (2003)
  • Concise Oxford English Dictionary
  • Henriette Walter : Honni soit qui mal y pense, 2001
  • A.J. Greimas : Dictionnaire de l'ancien français (1979-1992)
  • R. Grandsaignes d'Hauterive : Dictionnaire d'ancien français (1947)

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

anglais Mots anglais d'origine française

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Pour une liste détaillée des emprunts, voir une liste d'anglicismes recensés par l'Académie française
  2. T. F. Hoad, Oxford English Etymology.