accepteur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1509) Du latin acceptor.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
accepteur accepteurs
/ak.sɛp.tœʁ/

accepteur /ak.sɛp.tœʁ/ masculin

  1. (Finance) Celui qui accepte.
    • L’accepteur d’une lettre de change devient personnellement débiteur de la somme.
    • C'est pourquoi l'on autorise le tiré accepteur à opposer toutes les exceptions au tireur porteur. (Augustin Boujeka, La provision: essai d'une théorie générale en droit français, 2001)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin accepteur
/ak.sɛp.tœʁ/
accepteurs
/ak.sɛp.tœʁ/
Féminin accepteuse
/ak.sɛp.tøz/
accepteuses
/ak.sɛp.tøz/

accepteur /ak.sɛp.tœʁ/

  1. (Rare) Qui accepte.
    • Tout médicament introduit dans un organisme peut être considéré comme une molécule étrangère qui va réagir avec l'organisme accepteur. (Cahiers médicaux lyonnais, volume 48, Association lyonnaise de l'externat, 1972, page 1870)
    • Les acides aminés se fixent à l'extrémité –OH monocaténaire libre de la tige accepteuse. (Georges B. Johnson & collègues, Biologie, traduit par Charles Van Hove, De Boeck Supérieur, 2011, page 291)
    • Il avait les deux bras tendus vers une assistance qui était tout ouïe, tout aux aguets, accepteuse de bonnes paroles galvanisantes ! (Gordon Zola, C’est pas sorcier, Harry, Bouquineo, page 26)

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin acceptor.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

accepteur /Prononciation ?/ masculin

  1. Celui qui reçoit.
  2. Celui qui fait acception de.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (accepteur)