aporie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Aporie

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1704) Emprunté au latin aporia, venant du grec ancien ἀπορία, aporia, (« absence de passage », « difficulté », « embarras »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
aporie apories
/a.pɔ.ʁi/

aporie /a.pɔ.ʁi/ féminin

  1. (Soutenu) Problème logique insoluble.
    • Mais, dupé par la langue grecque, qui, grâce à l’article, permet de transformer des verbes en substantifs, il n’échappe à l’aporie de Parménide « L’Être est, le non-être n’est pas, on ne sortira pas de cette pensée » que par cinq théories […]. (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique : la Scolastique, 1925, éd. 1966)
    • Dans ce cas, nouvelle aporie : comment Paul réussit-il à la fois à être en 62 un vieillard, en 36 un enfant et, au tout début du siècle, un nouveau-né? J’attends, sans illusion de succès, qu’on résolve pour moi ces énigmes. — Et encore ne fais-je ici allusion qu’aux impossibilités de la chronologie… (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome II, « La fabrication du Nouveau Testament », Paris, Éditions Gallimard, 1989, p. 151)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]