arborer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l'italien arborare, du latin arbor (« arbre »).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

arborer /aʁ.bɔ.ʁe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Dresser quelque chose droit comme un arbre.
    • Arborer les enseignes. Arborer un étendard. Arborer les drapeaux. Arborer les couleurs nationales. On voit des drapeaux arborés à toutes les fenêtres pour la Fête nationale.
  2. (Figuré) Lever avec ostentation face à quelqu'un.
    • Le parfait gentleman qu'est mon vieil ami Jacques arborait ce soir-là une suave écharpe de soie, d'impeccables chaussures vernies, un pardessus du bon faiseur et un chapeau d'au moins vingt louis. (Francis Carco, Images cachées, 1929)
    • On pourra songer aussi au déhanché gracieux que Musset arbore, par exemple, dans le célèbre dessin de Devéria […]. (Valentina Ponzetto, Musset ou la Nostalgie libertine, p.156, Droz, 2007)
    • Les révoltés du Moyen-Âge
      L’ont arboré sur maints beffrois.
      Emblème éclatant du courage,
      Toujours il fit pâlir les rois.
      (Paul Brousse, Le drapeau Rouge, 1877)
    • Ses rasoirs, à manche d'agate, coupaient bien, et il arborait un tablier de basaine blanche, immaculé, détail dont il n'aurait eu cure douze ans auparavant. (Orhan Pamuk, Mon nom est Rouge, Éditions Gallimard, 2011)
  3. (Marine) Hisser pour le montrer, dans le cas d’un pavillon, d’une marque d’un bateau.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]