arrière-garde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir arrière et garde

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
arrière-garde arrière-gardes
/a.ʁjɛʁ.ɡaʁd/

arrière-garde /a.ʁjɛʁ.ɡaʁd/ féminin

  1. (Militaire) Partie d’une armée, d’un corps de troupes qui marche la dernière.
    • Les chasseurs marchaient donc tranquillement le fusil en travers de la selle, accompagnés de leurs rastreros, à la suite des Comanches qui étaient loin de supposer qu’ils avaient une telle arrière-garde. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Fin février est très beau et le 2 mars nous quittons le cantonnement de Marquigny. Nous marchons en arrière-garde du bataillon et, par Louvergny, La Cassine, nous arrivons à l'étape à midi à Chémery-sur-Bar. (Gustave Folcher & ‎Rémy Cazals, Les carnets de guerre de Gustave Folcher, paysan languedocien, 1939-1945, François Maspéro, 1981, p.62)
    • Notre marche était protégée par l’arrière-garde.
    • L’arrière-garde d’une armée navale.
    • Les vaisseaux qui forment l’arrière-garde.
  2. (Figuré) Personnes les plus attachées à une idée, généralement les pionniers, lorsque cette idée n’est plus considérée comme nouvelle. Dans un sens péjoratif, souligne leur côté trop conservateur, voire l’obsolescence de leurs convictions.
    • L’arrière-garde d’un mouvement politique ou culturel.

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]