attirer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De tirer, venant probablement de l’ancien français martirier, « martyriser ».

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

attirer /a.ti.ʁe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Tirer, faire venir à soi.
    • L’aimant a la vertu d’attirer le fer.
    • L’ambre frotté attire les corps légers non métalliques.
    • Des corps, des particules matérielles qui s’attirent mutuellement.
    • (Figuré)
    • On se précipitait avec ardeur vers les jouissances matérielles : […]. Les hommes utiles et modestes vivaient dans l’oubli, tandis que les histrions et les courtisanes attiraient les regards. (Général Ambert, Récits militaires : L'invasion (1870), p.240, Bloud & Barral, 1883)
    • Seuls, les tripots attiraient encore les joueurs en proie à leur sèche passion. (Jacques Boulenger, Sous Louis-Philippe: Les dandys, P. Ollendorff, 1907)
    • De W. était jeune ; il était attiré par les cadavres, comme l'homme de Platon. J'avais et j’eus toujours la sagesse de ne pas regarder ces choses de près. (Alain, Souvenirs de guerre, p.27, Hartmann, 1937)
    • Soyez radin. La prodigalité attire de nombreux amis sur le court terme mais, plus tard, personne ne vous en remerciera jamais. (Tim Philipps, Machiavel - leçons de réalisme pour devenir un fin stratège, 2009, p.133)
    • Au tournant d’une place, […], deux personnes, qui marchent conjointement, attirent, je ne sais pourquoi, mon attention. C’est un couple en costume de voyage. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.3)
    • Ils étaient attirés par l’espoir du butin.
    • La pièce nouvelle attire la foule.
    • Je ne sais quel charme m’attire vers elle.
    • Cette action lui attira de grandes louanges.
    • Ce crime a attiré de grands malheurs sur le coupable et sur toute sa famille.
    • Un malheur en attire un autre.


s’attirer /sa.ti.ʁe/ pronominal 1er groupe (conjugaison)

  1. Tirer vers soi, faire venir à soi.
    • Raschi, en se cantonnant dans son rôle de commentateur, s'est attiré, lui, la reconnaissance de tous. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • S’attirer de méchantes affaires.
    • S’attirer une querelle.
    • S’attirer une réprimande.
    • Par son extrême sévérité, il s’est attiré beaucoup d’ennemis.
    • S’attirer un refus.
    • S’attirer l’affection, l’estime, l’approbation, le mépris de tout le monde.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]