avarice

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin avaritia (sens identique).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
avarice avarices
/a.va.ʁis/

avarice /a.va.ʁis/ féminin

  1. Attachement excessif à la possession d’argent, de richesses, sans en faire l’usage.
    • Il se refuse tout, il se prive de tout, par pure avarice.
    • Son avarice le fait vivre d’une manière sordide.
    • Et l’avarice, considérée comme un péché par l'Église catholique, est devenue le signe d’une défense intelligente contre la surconsommation. (Alain Rey, Les radins savent gérer leur argent, dans 60 millions de consommateurs, hors-série n° 151, oct.-nov. 2010)
    • Mon grand-père n'avait jamais su compter: prodigue par insouciance, généreux par ostentation, il finit par tomber, beaucoup plus tard, dans cette maladie des octogénaires, l'avarice, effet de l'impotence et de la peur de mourir. (Jean-Paul Sartre, Les Mots, 1964, I)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Qualifiant l'avarice

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Indénombrable
avarice
/ˈæv.əɹ.ɪs/

avarice /ˈæv.əɹ.ɪs/

  1. (Indénombrable) Avarice.
    • With this there grows, In my most ill-compos’d affection, such A stanchless avarice, that, were I king, I should cut off the nobles for their lands. (Shakespeare, Macbeth, iv 3, 1606)
    • Whether they were always so free from avarice, partialities, or want, that a bribe, or some other sinister view, could have no place among them? (Jonathan Swift, Gulliver’s Travels, Part II, ch. vi, 1726)
    • Oppression is often the consequence, but seldom or never the means of riches; and though avarice will preserve a man from being necessitously poor, it generally makes him too timorous to be wealthy. (Thomas Paine, Common Sense, 1776)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]