aviser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Composé[1] de a- et viser → voir avis.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

aviser /a.vi.ze/ transitif, intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Avertir par un avis, conseiller.
    • Il l’avisa du péril.
  • Un fou avise bien un sage, il n’y a point d’homme si peu sensé dont on ne puisse recevoir quelque bon avis.
  • Un verre de vin avise bien un homme, le vin inspire quelquefois de bonnes idées.
  1. (Commerce) Adresser une lettre d’avis.
    • Aviser quelqu’un.
  2. Voir ou apercevoir en face de soi ; rencontrer.
    • Nous errons tristement dans les rues quand nous avisons une compagnie de la Wehrmacht en train de popoter à la roulante sur la place du village. (Louis Boyé, Un jour le grand bateau viendra : chroniques de la Résistance, p.359, L'Harmattan, 1996)
  3. Faire réflexion sur quelque chose, y faire attention.
    • Avisez à ce que vous avez à faire.
    • Avisez-y bien.
    • Il est temps d’aviser.

s’aviser (Pronominal)

  1. Faire réflexion à une chose à laquelle on n’avait pas pensé.
    • Je ne m’en suis pas avisé.
    • Il s’en est avisé, ils s’en sont avisés trop tard.
    • On ne s’avise jamais de tout.
  2. S’imaginer quelque chose, trouver quelque chose, s’appliquer à trouver, à inventer quelque chose pour quelque fin.
    • Il leur fit tous les honneurs dont il se put aviser.
    • Il n’y a sottise, il n’y a malice dont il ne s’avise.
    • Il s’avisa d’un bon expédient.
  3. Oser, être assez téméraire, assez hardi pour.
    • − Tu vas peut-être me dire ce que tu es venu foutre chez eux, comme ça, derrière mon dos, sans m'avertir. − C'est bien simple, tu vas comprendre. − Je ne veux pas de ça du tout. Ne t'avise pas de recommencer. (Marcel Aymé, La Jument verte, 1933, p. 192)
    • Si vous vous avisez de parler mal de moi, vous vous en repentirez.
    • Je le connais trop pour m'aviser de l'interroger. Je n'ai qu'à laisser venir. (Jo Barnais, Mort aux ténors, Série noire, Gallimard, 1956. Ch. XI, p. 93)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]