baril

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du gallo-roman barriculus, « barrique » puis du latin médiéval barriclus « petit tonneau »

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
baril
/ba.ʁi/
ou /ba.ʁil/
barils
/ba.ʁi/
ou /ba.ʁil/

baril /ba.ʁi(l)/ masculin

  1. Sorte de petit tonneau.
    • Joe s’y rendit seul avec un baril, qui pouvait contenir une dizaine de gallons. (Jules Verne, Cinq Semaines en ballon, 1881)
    • Un nouveau réservoir d'eau claire de 200 litres conservera l'eau, mieux que des barils de chêne. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Par extension) Baril, tonneau plein de quelque chose.
    • Baril d’huile, de moutarde, de sucre, de riz, d’anchois, de harengs, etc.
    • L’on roula sur le pont trois barils d’argent, cent cinquante mille livres environ. (Eugène Sue, Kernok le pirate, 1830)
  3. Emballage cartonné résistant, de forme cylindrique, le plus souvent destiné à de la lessive en poudre.
    • Il a trouvé ce jouet dans un baril de lessive.
  4. Unité de mesure surtout utilisée de nos jours pour le pétrole brut et ses dérivés (symbole bl ou bbl).
    • Un baril de pétrole équivaut à 42 gallons américains, soit environ 159 litres.
  5. (Par analogie) Pétrole, essence, carburant automobile.
    • Le baril flambe encore. (Libération, 2006)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Note[modifier | modifier le wikitexte]

Au Canada, la prononciation du 'l' final est rarissime.

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]