bistrot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

La légende de l’origine de l’occupation russe en 1814
(1892) Origine obscure.
Il s’agit vraisemblablement d’un régionalisme importé à Paris au XIXe siècle d’où il s’est diffusé à travers la France. Peut-être du poitevin bistraud « petit domestique » puis « marchand de vins ». On pense aussi à bistrouille qui désignait un mélange de café et de vin dans le nord de la France, bistringue, bastringue d’origine tout aussi obscure. On l’a rapproché au mot argotique bistingo « cabaret », ce qui est peu vraisemblable dans la mesure où le sens premier historique n’était pas l’établissement, mais le tenancier.
Enfin, on lui prête une étymologie fantaisiste mais suffisamment plaisante pour être citée : le mot proviendrait du russe быстро, bistro (« vite »), mot que l’on prête aux Cosaques stationnés à Paris en 1814 et qui auraient ainsi apostrophé les cafetiers. Toutefois, le mot « bistrot » n’est attesté en France que depuis la fin du XIXe siècle [1].

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bistrot bistrots
/bis.tʁo/
Un bistrot à l’enseigne bien wallonne. (2)

bistrot /bis.tʁo/ masculin

  1. (Vieilli) Tenancier de débit de boissons.
    • Avec leurs pommes de terre, leurs châtaignes et leur seigle, les paysans du Ségala engraissent de nombreux troupeaux de porcs dont ils tirent beaucoup d’argent. Et quelques-uns rêvent encore de devenir « bistrot ! » C’est à n’y rien comprendre. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  2. (Familier) Petit café ou restaurant sans prétention.
    • Connaissez-vous, demanda-t-elle, vis-à-vis la prison, le p’tit bistrot où vont les femmes ? (Francis Carco, Images cachées, 1929)
    • On ne fait plus d’enfants, chez nous, sauf dans les coins pouilleux, dans les milieux de misère, certains samedis de paye, après stations devant les comptoirs des bistrots. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.75)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Tenancier (1) 
Petit débit de boisson (2) 

→ voir café

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]