bonhomie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
bonhomie bonhomies
/bɔ.nɔ.mi/

bonhomie /bɔ.nɔ.mi/ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Manière d’être et d’agir qui laisse voir la bonté du cœur unie à la simplicité extérieure, même dans les moindres choses.
    • Oh ! reprit monsieur Mignon avec la perfide bonhomie du méridional, je laisse ma fille libre. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Ce commandant, un homme fort, haut, avec des moustaches et une barbiches grises, […], nous reçut avec bonhomie et amabilité. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Attentivement, corrigeant par la douceur de son regard, par la bonhomie affectueuse et rassurante de ses manières la brusquerie que donnait à ses interrogations le tirailleur interprète, Jacques examina ses malades, […]. (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Voici le généralissime Bourbouze : vieux soldat, avec sa grossièreté native et en partie affectée, avec sa bonhomie affectée et peut-être en partie naturelle. (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l'édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
    • Malgré sa corpulence excessive, l'autorité de M. Hector sur ses subordonnés n'est guère contestable. Il la doit surtout […], à cette indémontrable apparence de bonhomie qui dérobe son intransigeance absolue, son despotisme maniaque, la secrète satisfaction d'être redouté. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
  2. (Dans un sens défavorable) Simplicité excessive, extrême crédulité.
    • Il a la bonhomie de croire tous les contes qu’on lui fait. Il est d’une bonhomie qui fait pitié.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]