brimbaler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir bringuebaler qui semble plus usité aujourd'hui, on trouve brinbaler au sens de « jouir d'une femme » dans un des grands textes du milieu du XVe siècle, Le Champion des Dames de Martin Le Franc, Rabelais l'utilise aussi dans ce sens.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

brimbaler /bʁɛ̃.ba.le/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Familier) Se balancer de droite et de gauche.
    • « Les grelots de la voiture, brimbalant gaiement, nous réveillent de bonne heure. » (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • Dans des fauteuils fanés, des courtisanes vieilles,
      Fronts poudrés, sourcils peints sur des regards d'acier,
      Qui s'en vont brimbalant à de maigres oreilles
      Un cruel et blessant tic-tac de balancier.
      (Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal,)


brimbaler /bʁɛ̃.ba.le/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Familier) Agiter, balancer, branler, remuer, secouer, sonner (les cloches).
    • Des idiots, brimballant leurs sabots qui chantaient le fêlé sur les dalles. (Pourrat, Gaspard des Montagnes)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]