brodequin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’ancien français broissequin, brodequin qui désigne une étoffe puis une chaussure faite dans cette étoffe.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
brodequin brodequins
/bʁɔd.kɛ̃/

brodequin /bʁɔd.kɛ̃/ masculin

  1. Chaussure de peau ou d’étoffe qui couvre le pied et le bas de la jambe et se lace sur le dessus du pied.
    • Isaac, […], se jeta aux pieds du généreux outlaw, et, frottant sa barbe contre ses brodequins, il cherchait à baiser le pan de sa casaque verte. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les mouvements de la marche relevaient par instants la robe de la jeune fille, et permettaient de voir, au-dessus des brodequins, la rondeur d'une jambe finement moulée par un bas de soie à jours. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Un beau matin il s’est amené ici avec une paire de brodequins à recoudre. (Louis Pergaud, Un point d’histoire, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Vieilli) Chaussure que portaient les acteurs de comédie. Note : S’oppose ainsi à la cothurne des acteurs de tragédie.
  3. (Histoire) (Au pluriel) Torture qui se donnait avec des planches et des coins dont on serrait fortement les jambes de l’accusé.
    • Supplice des brodequins.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

brodequin /Prononciation ?/ masculin

  1. Variante de broissequin.

Références[modifier | modifier le wikicode]