bubulus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Latin[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De bos, bovis (« bovin ») avec le suffixe -ulus.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Cas Singulier Pluriel
Masculin Féminin Neutre Masculin Féminin Neutre
Nominatif bubulus bubulă bubulum bubulī bubulae bubulă
Vocatif bubule bubulă bubulum bubulī bubulae bubulă
Accusatif bubulum bubulăm bubulum bubulōs bubulās bubulă
Génitif bubulī bubulae bubulī bubulōrŭm bubulārŭm bubulōrŭm
Datif bubulō bubulae bubulō bubulīs bubulīs bubulīs
Ablatif bubulō bubulā bubulō bubulīs bubulīs bubulīs

bubulus /Prononciation ?/

  1. De bœuf, de vache.
    • E lacte fit et butyrum, barbararum gentium lautissimus cibus et qui divites a plebe discernat. plurimum e bubulo — et inde nomen —, pinguissimum ex ovibus fit et caprino, sed hieme calefacto lacte, aestate expresso tantum, crebro iactatu in longis vasis angusto foramine spiritum accipientibus sub ipso ore alias praeligato. additur paulum aquae, ut acescat. quod est maxime coactum, in summo fluitat. (Pline, Historia Naturalis, XXVIII)
      Du lait aussi provient le beurre, mets exquis pour les nations barbares, et dont chez elles l'usage distingue les riches du peuple. Il se fait surtout de lait de vache; d'où le nom qu'il porte. Le plus gras est celui de brebis. On en fait aussi avec le lait de chèvre. En hiver on chauffe le lait, en été on se borne à l'agiter beaucoup en de longs vases qui ne reçoivent l'air que par un petit trou pratiqué au- dessous de leur orifice lui-même, bien bouché. On ajoute un peu d'eau pour le faire aigrir. La partie la plus caillée surnage.

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]