c’est l’hôpital qui se moque de la charité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

L'expression fait référence à la rivalité entre deux structures très similaires dans plusieurs grandes villes à la fin du Moyen-Âge et à la renaissance, toutes deux accueillant les miséreux puis les malades : l'hôpital, géré par l'administration publique, et la charité, géré par une congrégation religieuse. Chacun se vantait probablement de moins laisser mourir ses pensionnaires... Il semble que l'expression soit d'abord apparue à Lyon[1].

Locution-phrase[modifier | modifier le wikitexte]

c’est l’hôpital qui se moque de la charité /s‿ɛ l‿ɔ.pi.tal ki sə mɔk də la ʃa.ʁi.te/

  1. (Figuré) Se dit pour signifier à quelqu’un que pour être en mesure de dénoncer les torts d’autrui, il faut soi-même être irréprochable.

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]