cagot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Cagot

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’occitan cagòt.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin cagot
/ka.go/
cagots
/ka.go/
Féminin cagote
/ka.gɔt/
cagotes
/ka.gɔt/

cagot

  1. Qui affecte une dévotion fausse ou exagérée.
  2. (Vieilli) Malheureux, misérable, vagabond.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin cagot
/ka.go/
cagots
/ka.go/
Féminin cagote
/ka.gɔt/
cagotes
/ka.gɔt/

cagot

  1. (Aquitaine) (Histoire) Nom donné au Moyen Âge et jusqu’à la Révolution à des populations affaiblies par la consanguinité [à un groupe d' individus présentant certains caractères héréditaires]. Ne se mêlant pas au reste de la population, ou exclus par elle, les cagots dont parlent les chroniques étaient vraisemblablement atteints à l'origine, d'une forme de crétinisme, et de lèpre atténuée.
  2. (Par extension) (Vieilli) Malheureux, misérable, vagabond, exclu.
  3. (sens classique) (terme de mépris) personne faisant étalage d'une dévotion agressive et suspecte car perçue comme affectée et contraignante. [Celui, celle qui affecte une dévotion fausse ou exagérée.]
    • (Avertissement inscrit à l'entrée de l'abbaye de Thélème ) : "Cy n’entrez pas hypocrites, bigots,
      Vieux matagots, marmiteux boursouflés,
      Tordcoulx badaux plus que n’étaient les Goths,
      Ny Ostrogoths, précurseurs des magots,
      Haires, cagots, caffars empantouflés."
      (Rabelais, Gargantua 1535)
    • Quoi ! je souffrirai, moi, qu'un cagot de critique / Vienne usurper céans un pouvoir tyrannique ! (Molière, Tartuffe. I, 1 (1664))
    • Les cagots me tueront. (Paul Louis Courier, Oeuvres complètes, 1834)
    • Sénécal se rembrunit, comme les cagots amenés dans les réunions de plaisir. (Flaubert, L'Éducation sentimentale, 1869)
    • Gallifet était aussi éloigné du cléricalisme que du nationalisme. Des innombrables coups de boutoir qu'il distribuait à la ronde avec un esprit endiablé il réservait une bonne part aux cagots et aux patriotards (Joseph Caillaux , Mes Mémoires: (I) Ma jeunesse orgueilleuse. -1942)
  4. (sens moderne) (sens polémique) Personne affichant une grande rigidité de principes, et très attachée à ses traditions.
    • Que la Grande-Bretagne, qui vit sa vie en-dehors de la zone euro, ait pu profiter aussi d'une politique monétaire plus souple que celle de la BCE, cela donnera au moins un os à ronger aux cagots du souverainisme et du protectionnisme, maladies séniles des peuples fatigués. (in 'Le Point', éditorial de Franz-Olivier Giesbert, 'De l'air! De l'air!', n° 2146, 31 octobre 2013, p. 7)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien occitan[modifier | modifier le wikitexte]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

cagot masculin

  1. Cagot.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l'Europe latine, 1838-1844