calus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin callus, variante de callum.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Invariable
calus
/ka.ly/

calus /ka.ly/ masculin

  1. Durillon produit par le frottement.
    • Le seul produit de la terre cultivée par des mains laborieuses, endurcies de calus et mouillées de larmes, doit des tributs à la puissance législatrice et exécutrice. (Voltaire, l'Homme aux 40 écus, aventure avec un carme.)
    • Et on le battait en disant : « Je te rends le mal ». Son corps était couvert de calus et de cicatrices. (Octave Mirbeau, Rabalan,)
  2. (Figuré) Endurcissement de cœur.
    • Le méchant se fait un calus contre le remords.
    • Peut-être ne parvient-on à rien sans s'être fait des calus aux endroits les plus sensibles du coeur. (Honoré de Balzac, Illusions perdues.)
  3. Cal, sorte de soudure qui réunit les fragments d’un os.
  4. (Botanique) Excroissance arrondie formée après la rupture d’une branche, l’incision de l’écorce, etc.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Occitan[modifier | modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin callus, variante de callum.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

calus [ˈkalys] (graphie normalisée) masculin

  1. Calus, cal.
    • A fach calus.
      Le calus est fait ; l’habitude est prise, c’est irrémédiable ; il est incorrigible.
    • Sas carns avián fach calus. (Castor Favre)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]