caricature

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : caricaturé

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’italien caricatura, dérivé de caricare.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
caricature caricatures
/ka.ʁi.ka.tyʁ/
Une caricature de Lincoln (1).

caricature /ka.ʁi.ka.tyʁ/ féminin

  1. Image satirique dans laquelle l’artiste représente d’une manière grotesque, bouffonne, les personnes qu’il veut tourner en dérision.
    • La caricature est une arme très dangereuse. Les Français excellent dans la caricature.
    • Yohanân ressemblait à une caricature de prophète : trop maigre, trop barbu, trop hirsute, couvert d'immondes peaux de chameau autour desquelles bruissaient et voltigeaient des mouches attirées par la puanteur. (Eric-Emmanuel Schmitt, L'Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000. Prologue)
    • Ni les religions et leurs intégristes, ni les idéologies et leurs militants, ni les bien-pensants et leurs préjugés ne doivent pouvoir entraver le droit à la caricature, fût-elle excessive. (Cabu, cité dans Le Canard enchaîné, 14 janvier 2015)
  2. (Par extension) Portrait grossier ou peu flatteur d'un personnage, souvent en parlant d’ouvrages littéraires.
    • La caricature qu’elles avaient faite de l’étrangère, et le portrait flatteur qui était venu ensuite, avaient également de la ressemblance avec mademoiselle de Risthal. (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
  3. (Figuré) Personne ridiculement accoutrée.
    • Voyez cette femme : quelle caricature !
  4. (Figuré) Représentation outrée.
    • A. Comte avait fabriqué une caricature du catholicisme, dans laquelle il n'avait conservé que la défroque administrative, policière et hiérarchique de cette Église ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.194)
    • Et pour les hacktivistes, l'humour est aussi un outil. « On accepte toutes les caricatures, tous les foutages de gueule, affirme Okhin, parce qu'on sait que nos adversaires ne les acceptent pas du tout. (Amaelle Guiton, Hackers: Au cœur de la résistance numérique, Au Diable Vauvert, 2013)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe caricaturer
Indicatif Présent je caricature
il/elle/on caricature
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je caricature
qu’il/elle/on caricature
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
caricature

caricature /ka.ʁi.ka.tyʁ/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de caricaturer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de caricaturer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de caricaturer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de caricaturer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de caricaturer.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du français caricature.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
caricature
/ˈkær.ɪ.kə.tʃʊɚ/
caricatures
/ˈkær.ɪ.kə.tʃʊɚz/

caricature

  1. Caricature.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Italien[modifier | modifier le wikicode]

Forme de nom commun[modifier | modifier le wikicode]

caricature /Prononciation ?/ féminin

  1. Pluriel de caricatura.