carnage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du moyen français carnage, issu du latin carnaticum (« abattage des animaux »), lui-même dérivé de carnem, accusatif de caro (« viande »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
carnage carnages
/kaʁ.naʒ/

carnage /kaʁ.naʒ/ masculin

  1. Massacre, tuerie. — Note : Se dit principalement en parlant des hommes.
    • […] je ne veux pas m’occuper de son sort plus que de celui du dernier vaurien perdu parmi les millions de bandits qui ont porté la croix sur leur épaule, et qui se sont livrés aux excès et au carnage, tout en disant qu’ils accomplissaient la volonté de Dieu. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Voilà longtemps, dit-elle, que ce grand carnage me dégoûte ; il a déjà fallu que nos deux pauvres cousins Kasper et Yokel aillent se faire casser les os en Espagne, pour cet Empereur, et maintenant il vient encore nous demander les jeunes ; il n’est pas content d’en avoir fait périr trois cent mille en Russie. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Ce n’est pas par lâcheté, c’est par une immense modestie que l’on renonce ce soir à la guerre, au carnage, à sa mort, à la mort surtout des autres, des camarades …. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Rôde-t-il de par l’univers je ne sais quel dieu de la malédiction et du carnage ayant pouvoir à de certaines heures d’arracher de la vie les fils aînés de la famille humaine taillés pour lui faire obstacle ? (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. (Vieilli) Chair d’autres animaux dont se nourrissent les bêtes sauvages.
    • Les lions, les tigres, les loups vivent de carnage.
  3. (Lorraine) (Désuet) Puanteur.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • Faire un grand carnage de cerfs, de sangliers, de lièvres, de perdrix, etc., En tuer beaucoup.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Jean-François Michel, Dictionnaire des expressions vicieuses usitées dans un grand nombre de départemens et dans la ci-devant Province de Lorraine, Nancy, 1807.
  • Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (carnage), mais l’article a pu être modifié depuis.

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du moyen français carnage, issu du latin carnaticum (« abattage des animaux »), lui-même dérivé de carnem, accusatif de caro (« viande »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
carnage
/Prononciation ?/
(dénombrable
et indénombrable)

carnages
/Prononciation ?/

carnage /Prononciation ?/

  1. Massacre, carnage.