caviarder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De caviar, car le texte censuré devient rempli de points noirs, comme les œufs d’esturgeon.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

caviarder /ka.vjaʁ.de/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Recouvrir d’un enduit noir, de façon à cacher aux yeux du lecteur un passage d’un livre ou d’un journal qui déplaît à la censure.
    • Le gouvernement aurait-il le droit de « caviarder » les journaux étrangers, ainsi que cela se passe en Russie, ou de les mutiler, ainsi qu’on l’a fait en Autriche-Hongrie ? (Édouard Clundet et André Henri Alfred Prudhomme, Journal du droit international, vol. 22, p. 13, 1895.)
    • On « caviarde » les nouvelles les plus vulgaires, par exemple qu’un officier a été arrêté à Varsovie sur le soupçon de trahison ; [...]. (Georges Bourdon, La Russie libre : l’aube russe, p. 224, Bibliothèque Charpentier, 1905.)
    • Exemple concret de ce que donne un texte caviardé : Le montant s’élève à ░░░░░░░░ €.
  2. (Par extension) Expurger un passage d’une publication en le supprimant ; censurer.
    • Ici, on ne caviarde pas la presse mais seuls quelques journaux sont vraiment indépendants.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]