chômer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : chomer

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du bas latin caumare (« se reposer durant la chaleur »), lui-même issu du grec ancien καΰμα, kauma (« chaleur ») qui a par ailleurs donné le mot calme.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

chômer /ʃo.me/ intransitif ou transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Suspendre son travail (se disait, à l’origine, de ceux qui avaient un métier manuel).
    • …puis les travailleurs, ayant chômé pendant ce jour sacré du « Christmas », se retrouvèrent tous réunis devant un splendide festin, dans lequel figurait deux gigantesques puddings. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Ce moulin chôme, il ne va point, on n’y moud point.
    • Ce canal chôme.
    1. (Par analogie) Laisser reposer une terre qu’on n’ensemence pas.
      • Ils laissent de temps en temps chômer leurs terres.
  2. (Par extension) Manquer de.
    • Je ne chôme pas d’ouvrage.
    • Il ne m’a pas laissé chômer de livres.
    • N’épargnez pas le bois, vous n’en chômerez point, on ne vous en laissera pas chômer.
  3. (Transitif) Ne pas travailler durant une certaine période.
    • Chômer une fête.
    • Fête chômée.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

  • chomer (orthographe ancienne, n’est en principe plus employée)
  • chommer (orthographe ancienne, n’est en principe plus employée)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]