cheval de Troie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir cheval et Troie, au sens informatique, calque de l’anglais Trojan horse.

Locution nominale[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cheval de Troie
/ʃə.val də tʁwa/
chevaux de Troie
/ʃə.vo də tʁwa/

cheval de Troie masculin

  1. (Mythologie) Grand cheval de bois imaginé par Ulysse lors de la guerre de Troie.
    • Pausanias, par la même raison et par le môme mode de raisonnement, déclarait que le cheval de Troie devait avoir été en réalité une machine destinée à battre en brèche, parce que admettre le récit littéral serait imputer aux défenseurs la plus grande simplicité. (George Grote, A.-L. de Sadous, Histoire de la Grèce, 1864)
  2. (Figuré) Manœuvre d’infiltration, de sape, pour détruire un adversaire.
    • L’architecture moderne est le cheval de Troie du bolchevisme. (Alexander von Senger, Le cheval de Troie du bolchévisme, 1931)
  3. (Internet) Logiciel installé ou téléchargé et au sein duquel a été dissimulé un programme malveillant qui peut par exemple permettre la collecte frauduleuse, la falsification ou la destruction de données.
    • Les chevaux de Troie « porte dérobée » sont les plus dangereux et les plus répandus à l'heure actuelle. Il s'agit d'un utilitaire d'administration à distance qui permet de prendre les commandes des ordinateurs infectés via un LAN ou Internet.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]