civil

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin civilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin civil
/si.vil/
civils
/si.vil/
Féminin civile
/si.vil/
civiles
/si.vil/

civil /si.vil/

  1. Citoyen ; relatif aux citoyens.
    • La vie, la société civile.
    • La vigueur qui, durant cinq ans, lui fit dévouer sa tête aux fureurs civiles, (Jacques-Bénigne Bossuet, — cité par Littré)
    • Un parti qui causa quelque émeute civile, (Molière, l'Étour. IV, 1. — cité par Littré)
    • Soit qu’en sa dernière tête L'hydre civile t’arrête, (François de Malherbe, II, 6. — cité par Littré)
    • Les vertus civiles, qui font toute la douceur et toute l’harmonie de la société, (Jean-Baptiste Massillon, Conty. — cité par Littré)
  2. Relatif à l’état civil des personnes.
    • Actes civils.
  3. (Droit) Qualifie le droit relatif à la personne physique, c’est-à-dire l'ensemble des règles qui déterminent le statut des personnes, aux relations juridiques entre elles, et aux biens. → voir droit civil
    • Le droit de justice des seigneurs hauts justiciers était absolu. Il emportait la plénitude de la juridiction civile et criminelle, limitée seulement par les cas royaux. (Alfred Franklin, La vie privée d’autrefois - La vie de Paris sous Louis XV devant les tribunaux, Paris, Plon, 1899, p.9)
    • Intérêts civils, le dédommagement dû sur les biens d’un criminel à celui qui a souffert du crime.
    • Les effets civils d’un jugement criminel.
    • Requête civile, voie extraordinaire admise par la loi en certain cas pour faire rétracter un jugement ou arrêt rendu en dernier ressort.
  4. Qui n'est ni militaire, ni religieux, ni politique.
    • Après avoir servi plusieurs années, il obtint un emploi civil. — Les autorités civiles, militaires, ecclésiastiques. — Bâtiments civils.
    • Ordre civil.
  5. (En particulier) Qualifie le mariage contracté devant un officier d’état-civil
  6. (En particulier) Qualifie les obsèques faites sans aucune cérémonie religieuse.
  7. Qui appartient à la société, par opposition à sauvage.
    • Ces peuples ne se sont point formés eux-mêmes par degrés ; ils ont été transportés du fond des forêts et de l’état sauvage au milieu des cités et de l’état civil, (François René Chateaubriand, Génie, III, III, 2. — cité par Littré)
  8. Affable ; poli ; courtois.
    • Il me semble que ce maraud nous écoute, dit Coconnas, qui, en sa qualité de Piémontais, était fort rancunier, et qui ne pouvait passer au maître de la Belle-Étoile la façon peu civile dont il recevait les voyageurs. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Reconnaissez le héros qui, toujours égal à lui-même, sans se hausser pour paraître grand, sans s’abaisser pour être civil et obligeant, se trouve naturellement tout ce qu’il doit être en vers tous les hommes, (Bossuet, Louis de Bourbon. — cité par Littré)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • action civile
  • année civile, l’espace de temps qui est réglé, dans chaque État, pour la durée des affaires du barreau, des cours de justice, etc. Année civile se dit par opposition à année astronomique. Comme celle-ci vaut à très peu près 365 jours et un quart, pour éviter cette fraction de jour, on compte trois années de 365 jours, et la quatrième qu’on nomme bissextile en a 366.
  • baptême civil
  • désobéissance civile
  • droit civil, ensemble des lois qui règlent l’état des personnes, les biens et les diverses manières d’acquérir la propriété. Se dit par opposition à droit politique, droit criminel, droit commercial, droit des gens, droit canonique.
  • droits civils, droits dont la jouissance est garantie par la loi civile à tout Français.
  • état civil
  • jour civil, espace de vingt-quatre heures qui se comptent d’un minuit à l’autre.
  • liberté civile
  • liste civile : somme allouée sur le budget de l’État au souverain.
  • mort civile : privation complète des droits civils.
  • obligation civile
  • partie civile : celui qui agit en son nom et dans son propre intérêt contre un accusé.
  • guerre civile, guerre entre les citoyens d'un même état.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
civil civils
/si.vil/

civil /si.vil/ masculin

  1. Statut des citoyens qui ne sont pas militaires
    • J'ai rencontré, parmi mes camarades de réserve, de hauts fonctionnaires, des chefs de grandes entreprises privées. Tous , comme moi, s'effaraient d'être contraints à des besognes paperassières que, dans le civil, ils auraient abandonnées aux plus modestes de leurs sous-ordres. (Marc Bloch, L'étrange défaite, chap. 3 : La déposition d'un vaincu, 1940)
  2. Personne qui n'a pas le statut militaire.
    • Obsédées par la crainte des « francs-tireurs », les troupes d'invasion ont déjà, le 24 août, incendié Haybes et mis à mort soixante civils du lieu, avec une grande cruauté […] (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
    • 8 novembre : Nous allons à Villers-le-Tilleul. Il y a 1 000 civils, nous sommes les premiers cavaliers qu'ils voient. Nous sommes une dizaine avec le commandant. Les civils nous embrassent, ils pleurent de joie. (Joseph Prudhon, Journal d'un soldat, 1914-1918: recueil des misères de la Grande Guerre, L'Harmattan, 2010, p.292)
  3. (Droit) Partie de la justice qui ressortit du code civil.
    • Vous pouvez le poursuivre au civil, mais non au criminel.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien occitan[modifier | modifier le wikitexte]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin civilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

civil masculin

  1. Civil.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838-1844

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin civilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

civil

  1. Civil (1,3,4,6,7,8,9).

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

  • uncivil (contraire de affable (9))

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Catalan[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin civilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

civil

  1. Civil.

Danois[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin civilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

civil

  1. Civil.

Espagnol[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin civilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

civil /Prononciation ?/

  1. Civil.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Hongrois[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin civilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

civil /t͡si.vil/

  1. Civil.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Occitan[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin civilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

civil (graphie normalisée)

  1. Civil.

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Portugais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin civilis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

civil

  1. Civil.