clergé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin clericatus.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
clergé clergés
/klɛʁ.ʒe/

clergé /klɛʁ.ʒe/ masculin

  1. (Religion) Le corps des ecclésiastiques de tel ou tel pays catholique.
    • Pour lancer contre nous ces furieux prédicateurs, il faut que les chefs du clergé se soient sentis bien atteints. (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, préface de la 3e édition, Hachette & Paulin, 1845, p.I)
    • […] elle provoque souvent la conversion au judaïsme de membres du Clergé, tel ce Wicelinius, aumônier du duc Conrad de Metz, et qui, une fois devenu juif (vers l'an 1000), écrivit un pamphlet contre le christianisme. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Je suis certaine qu’elle a vu clairement ce clergé stupide, incapable de véritable amour, [...]. (Marie Cardinal, Les mots pour le dire, Livre de Poche, p. 234)
  2. Corps particulier des ecclésiastiques qui desservent une église ou une paroisse.
    • Vous pensez bien, dit-il, que la nomination d’un chanoine étranger au diocèse n’a pas été considérée d’un œil indifférent par le clergé de Chartres. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Le curé y assistait avec tout son clergé.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]