cloaque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin cloaca, « égout », lui-même dérivé du grec κλυξειν (kluxein), « inonder, nettoyer ».

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cloaque cloaques
/klɔ.ak/

cloaque /klɔ.ak/ masculin

Vue externe d’un cloaque de Buteo jamaicensis.
  1. Lieu destiné à recevoir les immondices.
    • Tomber dans un cloaque. Un cloaque infect.
  2. (Par extension) Lieu malpropre et malsain.
    • Il parvint ainsi jusqu'à certaine ruelle mal famée, appelée rue des Singes, un vrai cloaque, tant au moral qu'au physique. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
    • Sam et Federica n’auraient jamais imaginé qu’ils quitteraient un jour ce cloaque humain. (Guillaume Musso, Sauve-moi, Pocket, p. 23)
  3. (Anatomie) (Zoologie) (Par analogie) Cavité ou réceptacle commun au système digestif et au système uro-génital que forme l’extrémité du canal intestinal chez les oiseaux, les batraciens et les reptiles.
    • Peu à peu, le ventre de la femelle grossit, s’élargit vers le bas. Enfin les premiers ovules apparaissent au cloaque. (Jean Rostand, La Vie des crapauds, 1933)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • C’est un cloaque d’impureté, un cloaque de toutes sortes de vices, (Figuré) se dit d’une personne qui est souillée de toutes sortes d’impuretés, qui a toutes sortes de vices.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Méronymes[modifier | modifier le wikicode]

(anatomie, chez les oiseaux)

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]