coincer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

composé de coin et -er.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

coincer /kwɛ̃.se/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Enfoncer des coins pour écarter, fendre.
  2. Fixer avec des coins.
    • Coincer des rails.
  3. (Par extension) (Figuré) (Familier) Serrer dans un coin, dans un angle, [etc]
    • La victime, face contre terre, était coincée dans la ruelle du lit, fesses en l'air. Pas besoin d'être diplômé de la faculté Xavier-Bichat pour comprendre qu'il était raide mort. (Patrick de Funès, médecin malgré moi, 2008)
  4. (Par extension) (Figuré) (Cyclisme) Être dans l'impossibilité de poursuivre son effort.
    • Il a coincé dans la dernière montée.
  5. (Argot) Sentir mauvais.
    • Mais il coince ce fromage ! On dirait les coulisses de l'Alcazar ! (Christian Clavier dans Le Père Noël est une Ordure, Jean-Marie Poiré, 1982)

se coincer pronominal

  1. (Par extension) Se mettre dans l’impossibilité de se mouvoir.
    • Quelle ne fut pas notre malchance: le générateur de notre poste, qui est escamotable, […], se coinça sur son rail de sortie: […]. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  2. (Par extension) (Familier) Se pincer.
    • Se coincer le doigt.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]