colifichet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Du latin colla (« colle ») et figo (« je fige, j'attache ») : « attaché avec de la colle » Référence nécessaire.
D’autres hypothèses sont formulées respectivement par le TLFi et le Littré : selon eux, la première partie du mot vient directement de coller puis de affiquet ou ficher.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
colifichet colifichets
/Prononciation ?/

colifichet /kɔ.li.fi.ʃɛ/ masculin

  1. (Vieilli) Petits morceaux de papier, de carton, de parchemin représentant diverses figures et collés sur du bois, du velours, etc.
  2. (Vieilli) Ouvrage de broderie fait sur du papier qui lui sert de fond.
  3. (Couture) Menu ajustement vestimentaire qui ne sert qu’à la parure.
    • Une très grande partie des ressources réunies par nos ménages du XXe siècle passe en oripeaux inutiles, en colifichets, en fioles, en brimborions, en honoraires de coiffeurs, en cosmétiques. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  4. (Architecture) Petits ornements mesquins, mal placés ou qui ne sont pas en rapport avec les lieux où ils sont mis.
    • Des maisons, des églises surchargées de colifichets.
    • Cette pièce est pleine de traits d’esprit, mais qui ne sont que des colifichets.
    • […] les blessures de l’architecture gothique, leurs misérables colifichets d’un jour, leurs rubans de marbre, leurs pompons de metal. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
  5. Sorte de pâtisserie sèche et très légère, fait sans beurre et sans sel, que l'on donne à manger aux oiseaus tenus en cage.
  6. Machine dont se servaient autrefois les ajusteurs pour réduire la monnaie au poids égal.
  7. (Musique) Passages trop fréquents qui présentent une trop grande variété de sons, tels que la broderie et les roulades, qui étonnent l'oreille sans plaire à l'esprit, sans toucher le cœur, comme le chant simple, pur et tendre.
  8. Objet de peu de valeur servant de porte-bonheur.
    • […] il a fini par ouvrir sa chemise et a aussitôt empoigné un colifichet pendu autour de son cou. (Glen Cook, Le Château noir, 1984)
    Les gri-gris, talismans et autres colifichets ne portent bonheur qu’à ceux qui y croient.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir babiole (8)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]