collier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin collāre.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
collier colliers
/kɔ.lje/
Découpe du bœuf : n° 18 = collier (7).

collier /kɔ.lje/ masculin

  1. (Bijouterie) Ornement, bijou qui fait le tour du cou.
    1. (En particulier) Rangée de perles ou de pierres précieuses que les femmes portent au cou pour se parer.
      • Des Soudanais vendent des porte-cigarettes en ivoire, des colliers pour les femmes, des fouets de cuir. (Paul Nizan, Aden Arabie, chap. V, Rieder, 1932 ; Maspéro, 1960, p.76)
      • Enfiler un collier.
    2. (En particulier) Chaîne d’or que portent les chevaliers à laquelle est suspendu le signe de leur ordre.
      • Le collier de l’ordre de la Toison d’or. On dit également, par ellipse,
      • Le collier de la Toison.
  2. (Élevage) Cercle de cuir, de métal, etc., que l’on met autour du cou de quelques animaux.
    • La reine mère se leva, prit la petite chienne par son collier et la retint. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Mettre à un dogue un collier garni de clous, de pointes de clous, pour lui servir de défense contre le loup.
    • Collier de force, collier garni de pointes tournées en dedans, dont on se sert pour dresser les chiens d’arrêt.
  3. (Par analogie) (Élevage) Marque naturelle en forme de cercle, qui se voit quelquefois autour du cou des quadrupèdes, des oiseaux, et qui est différente par sa couleur du reste de leur poil ou de leur plumage.
    • Un chien noir qui a un collier blanc.
  4. (Élevage) Partie du harnais des chevaux d’attelage qui est faite de bois ou de cuir et rembourrée et à laquelle les traits sont attachés.
    • D’après M. Gourdon les bœufs du Midi qui travaillent au joug ont les muscles du cou bien plus développés que les grands animaux du Nord qui font leur service au collier. (J. Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, 1868)
    • Le collier est le meilleur harnais, particulièrement bien adapté aux équidés. Il est constitué d’une armature pour son adaptation sur l’animal, d’un rembourrage pour le confort et la protection et d’un dispositif d’attelage pour l’outil. (Lhoste Philippe, Havard Michel, Vall Eric, La traction animale, 224 p., page 113, 2010, Quae/Cta/Presses agronomiques de Gembloux)
  5. (Par ellipse) Cheval de collier ; cheval propre à tirer.
  6. (Architecture) Astragale taillé en perles, en olives qui entoure le fût d’une colonne.
  7. (Boucherie) Partie du cou du bœuf qui reste attachée aux épaules quand on détache la tête
  8. (Par analogie) Barbe allant d'une tempe à l'autre en passant par le menton.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Hyponymes[modifier | modifier le wikitexte]

Méronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]