colonie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin colonia (« colonie » (réunion d'hommes installés dans un autre pays), « colonie » (ville ou pays, habité par les colons), « propriété à la campagne », « terre », « séjour », « résidence », « domicile »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
colonie colonies
/kɔ.lɔ.ni/

colonie /kɔ.lɔ.ni/ féminin

  1. Population installée loin de son lieu d'origine pour y prospérer, et qui maintient des liens privilégiés avec la métropole.
    • Les rois norvégiens cessèrent de s'intéresser à la lointaine colonie ; la discorde survint ; des luttes naquirent, soit intestines, soit entre colons et esquimaux. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Massilia (Marseille) était une colonie de la cité grecque de Phocée.
  2. Établissement fondé dans une contrée éloignée de la métropole et restant sous sa dépendance.
    • Les Romains établissaient des colonies de vétérans dans les territoires qu’ils avaient conquis, afin d'assurer la sécurité des frontières.
    • Vers l’an 636 de Rome, le Sénat, sur l’avis de Lucius Crassus, ayant décidé qu’une colonie romaine serait établie à Narbonne, la lisière des Pyrénées fut bientôt munie de postes importants afin de conserver les passages en Espagne et de défendre le cours des rivières. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • L'Angleterre est une ancienne colonie normande qui a mal tourné. (Alphonse Allais, Les Pensées )
    • Faites une France très forte, et nul n'osera jamais convoiter ses colonies. Laissez la France se débiliter davantage, et son empire colonial, d'une manière ou d'une autre, s'écroulera. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  3. (Par extension) Ensemble des étrangers d’un même pays qui séjournent durablement dans une région, dans une ville.
    • Ce quartier huppé de Paris abrite une colonie américaine.
    • Une colonie de Polonais exploite presque seule cette mine.
  4. Groupement de nationaux de telle ou telle région, venus s’installer en groupe, et restant ensemble.
    • Une colonie de Bretons, d’Auvergnats, d'Indiens, de Pakistanais.
  5. Établissement qui a pour but de moraliser les détenus en les occupant aux travaux de la terre.
    • La colonie de Mettray.
  6. (Par analogie) Groupe d’animaux ou de végétaux de même espèce vivant ensemble.
    • La culture du bouillon est ensemencée sur un tube de gélose; vingt-quatre heures après, on voit des traînées de coli, semées de colonies rondes de staphylocoques. (Comptes rendus des séances de la Société de biologie de Paris, volume 51, page 572, Masson, 1899)
    • Le long des rivières, des colonies ont pourtant pu descendre des montagnes et, quand le sol est humide, des holarctiques peuvent braver la faible pluviosité du climat méditerranéen. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.84)
    • A la phase optimale du développement, ces mamelons sont recouverts par les colonies de Drosera rotundifolia entre lesquelles l’Oxycoccos étale le fin réseau de ses tiges grêles, […]. (Gustave Malcuit, Contributions à l'étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Soc. d'édit. du Nord, 1929, p.123)
    • On trouve en Bretagne des anatifes cramponnés en colonies serrées au bas des à-pics rocheux sans cesse battus par les vagues. (Georges Fleury, La pêche à pied, Grasset, 1997)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]