commodément

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivé de commode avec le suffixe -ment.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

commodément /kɔ.mɔ.de.mɑ̃/

  1. D’une manière commode.
    • Mon père l'avait installé commodément dans notre fauteuil Voltaire, et ma mère avait jeté une charpagnée de souches dans le brasier, qui pétillait gaîment. (André Theuriet, L’Écureuil, dans La Revue des deux Mondes, vol.42, 1880, p.344 ; puis dans Les enchantements de la forêt ..., Hachette, 1901, p.111)
    • Les empereurs n'ont jamais triomphé à Rome si mollement, si commodément, ni si sûrement même, contre le vent, la pluie […] que le bourgeois sait à Paris se faire mener par toute la ville. (Jean de la Bruyère, VII. - cité par Littré)
    • Il a trouvé le secret de monter et de descendre autrement que par l’escalier, et il cherche celui d’entrer et de sortir plus commodément que par la porte. (Jean de la Bruyère, XIV. - cité par Littré)
    • Vous dépriser mal à propos ma calèche, Trésor des Fèves, reprit Fleur des Pois. On y voyage très commodément quand elle est ouverte ; […]. (Charles Nodier, Trésor des Fèves et Fleur des Pois,)
  2. Avec opportunité.
    • On parlera plus commodément, en un autre endroit, des magnificences de Salomon. (Jacques-Bénigne Bossuet, Polit.)
    • À moins qu’on désirât les grandeurs pour offenser Dieu ou l’État plus commodément. (Blaise Pascal, Provençal 9.)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]