compère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin compater (« compère, parrain »), composé de cum et de pater.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin compère
/kɔ̃.pɛʁ/
compères
/kɔ̃.pɛʁ/
Féminin commère
/kɔ.mɛʁ/
commères
/kɔ.mɛʁ/

compère /kɔ̃.pɛʁ/ masculin (équivalent féminin : commère)

  1. (Désuet) Parrain d’un enfant, par rapport à la marraine.
  2. (Par extension) (Familier) Quelqu’un avec qui on vit habituellement, à qui l’on parle librement.
  3. Celui qui est secrètement d’intelligence avec un escamoteur, avec un charlatan, pour l’aider à faire ses tours, à abuser le public.
    • Cet escamoteur, ce charlatan a des compères, est bien secondé par ses compères.
  4. (En général) Personne qui en seconde une autre pour quelque supercherie.
    • Un tel prépare ses bons mots, et il a un compère qui l’aide à les amener dans la conversation.
  5. Homme adroit, subtil et artificieux.
    • Voilà, se dit le gentilhomme, une auberge qui s’annonce bien, et l’hôte qui la tient doit être, sur mon âme, un ingénieux compère. (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
  6. Homme qui se montre un bon compagnon ; homme agréable et de bonne humeur.
  7. (Théâtre) Chacun des deux principaux personnages d’une revue. → voir commérer

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

    • Être compère et compagnon avec tout le monde, être très familier avec tout le monde.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]