conquête

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : conquêté

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Selon Littré : Féminin de conquêt ; espagnol et italien conquista.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
conquête conquêtes
/kɔ̃.kɛt/

conquête /kɔ̃.kɛt/ féminin

  1. Action de conquérir ; la chose conquise elle-même.
    • Avant la conquête française, la Kabylie ne connaissait pas d'autre mode de répression que la vengeance privée et les Kabyles n'étaient pas de mauvaises gens. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.256)
    • Depuis sa conquête par César et jusqu'à la fin du Ve siècle, la Gaule n'a été qu'une terre romaine, entièrement latinisée et son histoire se confond avec celle de Rome. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours - Avant-propos, 1937)
    • Je tirai sur la manette des gaz; le moteur répondit avec une docilité touchante, et nous voici partis à la conquête du ciel. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • À l'état naturel, les résineux comme les feuillus ont une grande puissance de conquête et une grande longévité. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.16)
    • En mai 1925, Amundsen était parti en avion à la conquête du Pôle Nord, et la plus grande inquiétude régnait sur son sort. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Avant que le califat omeyyade de Damas n'eût cédé la place aux Abbassides de Bagdad, en 750, les conquêtes arabes avaient unifié politiquement une grande partie du monde, de l'Espagne à l'Inde. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992)
    • (Figuré)De nouvelles conquêtes étendent chaque jour le domaine de la science.
  2. (En particulier) Action de séduire, en parlant de l’amour, de la sympathie, voire, comme dans le sens 1, la personne séduite elle-même.
    • […] ; mais vous avez certainement fait sa conquête, car ce n'est probablement pas pour moi qu'il passe sous nos fenêtres deux fois par jour depuis que vous êtes ici... Certes, il vous aime. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Décidément, on s'y perdait avec les conquêtes de ce Don Juan de l'opérette. (Jo Barnais, Mort aux ténors, Série noire, Gallimard, 1956. Ch. XIX, p. 174)

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe conquêter
Indicatif Présent je conquête
il/elle/on conquête
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je conquête
qu’il/elle/on conquête
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
conquête

conquête /kɔ̃.kɛt/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de conquêter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de conquêter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de conquêter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de conquêter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de conquêter.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]