conséquence

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : consequence

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1253) Emprunté au latin consequentia (« suite, succession »), dérivé de consequi (« suivre, venir après »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
conséquence conséquences
/kɔ̃.se.kɑ̃s/

conséquence /kɔ̃.se.kɑ̃s/ féminin

  1. Suite qu’une action ou un évènement peut avoir.
    • Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes. (Bossuet, Extrait d’un Sermon)
    • Entre un mauvais et un bon Économiste, voici toute la différence : l’un s’en tient à l’effet visible ; l’autre tient compte et de l’effet qu’on voit et de ceux qu’il faut prévoir.
      Mais cette différence est énorme, car il arrive presque toujours que, lorsque la conséquence immédiate est favorable, les conséquences ultérieures sont funestes, et
      vice versa. (Frédéric Bastiat, Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, Introduction, 1850)
    • La masse croit qu'elle souffre parce qu'elle subit une inique conséquence d'un passé qui était plein de violences, d'ignorance et de méchanceté ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.227)
    • Les difficultés, les mécomptes, les conséquences de la guerre et de la révolution même se font sentir de plus en plus vivement. (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l'édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
    • Tout ce qui a été dit, […], sur les conséquences funestes des lois successorales imposées par le code Napoléon s'applique exactement à cette autre portion du pays gascon […]. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • Des prêtres prêchaient que les malheurs du pays étaient la conséquence des hérésies et de la négligence des devoirs religieux. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. Importance.
    • Un homme de peu de conséquence. - Une affaire de nulle conséquence. - Cela n’est d’aucune conséquence, est sans conséquence.
    • J’ai des choses de la dernière conséquence à lui dire.
  3. (Logique) Conclusion tirée d’une ou plusieurs propositions et, en général, ce qui dérive, ce que l’on déduit d’un principe, d’un fait, etc.
    • Tirer une conséquence. - La conséquence est fausse. - Suivre toutes les conséquences d’un principe, en admettre toutes les conséquences. - Les conséquences qui découlent, qui résultent d’un principe.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • tirer à conséquence, On pourrait s’en autoriser, s’en prévaloir à l’avenir pour quelque chose de pareil.
C’est une grâce que vous pouvez lui accorder d’autant plus facilement qu’elle ne peut tirer à conséquence.
Je lui accorderai ce qu’il demande, mais sans que cela tire à conséquence, sans que cela doive tirer à conséquence.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]