craindre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’ancien français creindre (1300), du gallo-roman *cremere, issu du gaulois *crinu [1] « trembler » (cf. breton krena, gallois crynu) croisé avec le latin populaire temere « craindre ». Aboutissement régulier, à l’exemple de geindre, empreindre [2], mais concurrencé en ancien français par criembre, cremir.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

craindre /kʁɛ̃dʁ/ transitif ou intransitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Envisager par la pensée quelqu’un ou quelque chose comme devant être nuisible, dangereux.
    • Stendhal dit quelque part que le soldat ne craint pas la mort, parce qu'il espère bien l'éviter par son industrie ; cela s’appliquait tout à fait à ce genre de guerre que nous faisions. (Alain, Souvenirs de guerre, p.102, Hartmann, 1937)
    • Ahmed Abdou s'effrayait aussitôt, et craignait que la graine dure et traîtresse, cachée sous les fibres, ne blessât la fillette. (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Ces personnes ont craint, en pénétrant trop avant dans le système de l'homme, de voir disparaître ses plus brillantes attributions. (Journal de médecine, chirurgie, pharmacie, etc, V.35, 1816, p.376)
    • Jim et Jimmy, qui devaient débuter le surlendemain à Genève, avaient craint qu'on ne les empêchât de partir. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • Ne craindre ni Dieu ni diable, se dit d’un homme qu’aucune crainte n’arrête.
    • Je ne crains pas de le dire, de l’assurer, etc., Je n’hésite pas à le dire, à l’assurer, etc., parce que j’en ai la certitude.
  2. Respecter, révérer.
    • Craindre Dieu.
    • Craindre son père, sa mère.
  3. Être susceptible de subir certaines choses qui peuvent atteindre, endommager ou détruire.
    • Ces arbres ne craignent pas le froid.
    • Cette couleur craint le soleil.
    • Ce vase de terre ne craint pas le feu.
  4. (Intransitif) (Populaire) Présenter un risque, être dangereux, en parlant d'une personne ou d'une situation.
    • Des grosses bêtes
      Des choses pas sympa
      Des gros trucs cracras qui craignent grouillent et qu’ont les crocs

      (Stupeflip, Les Monstres sur l’album Stupeflip, 2003)
    • Il craint.
    • Ça craint.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Envisager comme nuisible ou dangereux
avoir peur, avoir peur de

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Être susceptible de ce qui peut endommager ou détruire
supporter

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Envisager quelqu’un ou quelque chose comme nuisible ou dangereux
crainte, entre-craindre
Présenter un risque
craignos

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (craindre), mais l’article a pu être modifié depuis.
  • [1] Jean-Paul Sauvignac, Dictionnaire français-gaulois, Paris: La Différence, 2004, pp. 108-9.
  • [2] William Pierce Shepard, A contribution to the history of the unaccented vowels in Old French, p. 51 : [1].