culte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(xvie siècle) Du latin cultus (« action de cultiver », spécialement : « action d'honorer (les dieux, les parents) »), dérivé de colere (« cultiver »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
culte cultes
/kylt/

culte /kylt/ masculin

  1. (Religion) Honneur que l’on rend à la divinité par des actes de religion.
    • L'histoire du culte de saint Bond à Sens, à Paris et dans le diocèse de Soissons, de même que l'histoire de ses reliques, ont fait l’objet d'un long développement en 1867 de la part des bollandistes, travail nécessitant une actualisation. (Pierre Glaizal & Étienne Dodet, L'ermitage Saint-Bond à Paron; la légende et l'histoire, société archéologique de Sens, 2006, p.40)
    • Le culte zoroastrique, organisé par une caste de prêtres au pouvoir quasi souverain, consistait en purifications qui se déroulaient autour du feu sacré. (Claude Meyers, Mythologies, histoires, actualités des drogues, L'Harmattan, 2007, p.144)
    • Culte extérieur, cérémonies religieuses qui se pratiquent en public.
    • Culte intérieur, celui qui est rendu à dieu par chaque croyant au-dedans de lui-même.
  2. Religion.
    • Les desservants peuvent, désormais, disparaître ; le peuple tiendra. […]. Il tiendra, car, de son sein, des chefs surgissent qui organisent un nouveau culte. (Auguste Billaud, La Petite Église dans la Vendée et les Deux-Sèvres, 1800-1830, p.594, Nouvelles Éditions Latines, 1961)
    • Ainsi parlait Hérodote des Sassanides, soulignant la particularité du zoroastrisme, culte officiel de l’État perse de l'époque : son monothéisme. (Célian Macé, Ainsi parlait le zoroastrien, dans Libération (journal), du 3 août 2012, p.IV)
    1. (En particulier) Religion peu ou pas reconnue.
  3. (Figuré) Grande admiration, vénération ou tendresse profonde.
    • Depuis les Hervieu, les Bernstein, les Marguerite[sic], les Paul Adam, les Pierre Louys et leur séquelle de journalistes caudataires, prêchèrent l'émancipation sexuelle, le bris des tenailles et le culte d'Aphrodite. (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L'Eglise de Jésus, 1926, p.188)
    • Cet enfant a un culte pour sa mère.
    • Ils ont voué un culte à sa mémoire.
    • Avoir le culte du drapeau, le culte de la patrie, le culte de la tradition.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Expressions[modifier]

Hyponymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « culte [kylt] »

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Catalan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin cultus.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
culte
/Prononciation ?/
cultes
/Prononciation ?/

culte masculin

  1. (Religion) Culte.

Prononciation[modifier]

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

De cultus avec le suffixe -e.

Adverbe[modifier]

cultē /Prononciation ?/ (comparatif : cultius)

  1. Soigneusement, élégamment.

Références[modifier]

Occitan[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin cultus.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
culte
/Prononciation ?/
cultes
/Prononciation ?/

culte /ˈkylte/ (graphie normalisée) masculin

  1. (Religion) Culte.

Références[modifier]

Tchèque[modifier]

Forme de verbe[modifier]

culte /Prononciation ?/

  1. Deuxième personne du pluriel de l’impératif de culit.