débâcle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : debâcle, debacle, débâclé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1680) Déverbal de débâcler.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
débâcle débâcles
/de.bɑkl/

débâcle /de.bɑkl/ féminin

  1. (Glaciologie) Rupture, ordinairement subite, de la glace qui couvrait un cours d’eau et qui se partage alors en glaçons dont la descente est plus ou moins rapide.
    • […] des pyramides de sacs s'entassent comme des boulets, à perte de vue : formidable arsenal, destiné à disparaître aux flancs profonds des barges qui, dès la débâcle, descendront le fleuve à la queue leu leu. (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • La surface du lac Snure était prise encore. Nulle fissure n'indiquait une prochaine débâcle. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Les glaces étaient lâches, et nous n'avions qu'à éviter quelques ice-bergs isolés et de grandes plaques de bay-ice provenant de la débâcle toute récente du Scoresby Sund. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Figuré) (Familier) Tout changement brusque et inattendu qui amène du désordre, de la confusion.
    • Les armées vendéennes, bretonnes et chouannes […] doivent composer entre elles un corps d'armée d'élite pour agir offensivement et venir fondre, avec la rapidité de l'éclair, sur le parti anarchiste, qui, dans la débâcle, comme le plus audacieux, saisira les rênes flottantes du gouvernement directorial. (Exposé du comité royal, du 13 mars 1796, à Paris)
    • L’effondrement de la civilisation scientifique était inconcevable pour ceux qui vécurent à cette époque, qui furent entraînés par la débâcle. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 393, Mercure de France, 1921)
    • Mais la grande débâcle a commencé en 1875 et en 1876, quand, coïncidant avec le mouvement malthusien qui déjà gagnait les esprits, survint l'abominable phylloxera. […]. Dès lors, tous les éléments jeunes et actifs s'orientèrent rapidement vers les villes. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
  3. (Quelquefois) Débâclage.
    • Il y a un temps déterminé pour la débâcle du port.
  4. (Familier) Décharge subite du ventre.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe débâcler
Indicatif Présent je débâcle
il/elle/on débâcle
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je débâcle
qu’il/elle/on débâcle
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
débâcle

débâcle /de.bɑkl/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de débâcler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de débâcler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de débâcler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de débâcler.
  5. Deuxième personne du singulier de l'impératif de débâcler.

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]