dégradation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : degradation

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Du latin degradatio.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
dégradation dégradations
/de.ɡʁa.da.sjɔ̃/

dégradation /de.ɡʁa.da.sjɔ̃/ féminin

  1. Destitution, privation infamante du grade, de la dignité que l’on a.
    • Je ne veux pas encourir la sentence de la dégradation, ni même perdre mon office pour l’amour d’une poupée juive. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Figuré) Avilissement.
    • La dégradation des âmes est une suite de la servitude.
  3. Dégât, détérioration plus ou moins considérable qu’on fait dans une propriété publique ou privée, dans une maison, etc.
    • Il fit faire un procès-verbal des dégradations qui avaient été commises dans son domaine. - Le locataire de cet appartement y a fait beaucoup de dégradations. - La dégradation des monuments publics est punie par la loi.
  4. Dépérissement où est une chose, dommage qu’elle a éprouvé par l’effet de la vétusté ou d'un accident.
    • Parmi les facteurs locaux, nous citerons d'abord la dégradation des pâturages causée par les abus de la transhumance, d'immenses troupeaux ayant été amenés des pays du Sud por y trouver, pendant l'été, leur pâture. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  5. (Arts) Affaiblissement graduel de la lumière, des ombres, des couleurs dans un dégradé.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]