dérouiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1565 ; usage intransitif 1196) De l’ancien français desroiller, du préfixe dé- et de rouille.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

dérouiller /de.ʁu.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Débarrasser de la rouille.
    • La porte en fer forgé est trop vieille, on n’arrive plus à la dérouiller.
  2. (Figuré) Remettre une personne ou une de ses facultés physiques ou intellectuelles en état de fonctionner normalement.
    • Il n’écrivait plus depuis un certain temps, il a fallu le dérouiller !
  3. (Figuré) (Populaire) Donner une correction, une raclée (une dérouillée).
    • J’ai connu des types qui sont venus exprès du Texas ou de Californie à New-York dans l’espoir de mettre la main sur lui et lui flanquer une rossée. Et quand je dit rossée, je suis timide — je veux dire le dérouiller, l’aplatir comme une crêpe. (Henry Miller, L’Ancien Combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)

se dérouiller pronominal (conjugaison)

  1. Perdre sa rouille.
    • La serrure se dérouille peu à peu.
  2. Retrouver un fonctionnement normal, retrouver son agilité.
    • Ma mémoire commence à se dérouiller.

dérouiller intransitif

  1. (Figuré) (Populaire) Recevoir une correction, une raclée.
    • Il a sérieusement dérouillé, ils s’y sont mis à trois pour le tabasser !
  2. (Figuré) (Familier) Subir les séquelles, souffrir des conséquences de quelque chose.
    • J’ai dérouillé depuis quelques mois : ma mère est morte, j’ai été opéré d’un cancer …

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]