détente

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : detente

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1386) « pièce qui sert à détendre un ressort » ; (1826) être dur à la détente, « être avare » ; (1718) « action de détendre ». :Déverbal de détendre sur le modèle de entendre/entente.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
détente détentes
/de.tɑ̃t/

détente /de.tɑ̃t/ féminin

  1. Diminution progressive de la pression d’un gaz ou d’une vapeur qui augmente de volume, ou bien de la tension d’un ressort qui revient à son équilibre.
    • La détente d'un gaz, effectuée dans une enceinte dont la paroi serait parfaitement perméable à la chaleur, opérée avec une lenteur extrême permettant au calorique de passer en quantité suffisante à travers la paroi, peut se faire isothermiquement : …. (Aimé Witz, Le mouvement perpétuel de deuxième espèce, dans La Revue scientifique, 2e sem. 1910)
  2. Petite pièce de fer ou d’acier qui maintient un ressort bandé et qui, en s’écartant, lui permet de se détendre, en parlant spécialement des armes à feu.
    • Un capitaine réglait le feu : « A vous, Judin! » Le petit lignard visait soigneusement, lâchait la détente. (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.168, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
  3. Action de lâcher la détente et de l’effort que fait cette pièce lorsqu’elle vient à se détendre.
    • Un fusil qui est dur, qui est fort, qui est aisé à la détente.
    • Il est à craindre que ce ressort ne se rompe à la détente.
  4. (Mécanique) Travail développé par la vapeur dans le cylindre d’une machine.
  5. (Figuré) Relâchement d’une tension physique, morale ou intellectuelle et Moment de calme, de répit qui en résulte.
    • Après cette crise, il s’est produit une détente de l’organisme, une légère détente, une sérieuse détente.
    • Ces deux hommes se haïssaient sans se connaître : il y a dans leurs rapports une détente visible.
    • Après un long travail, il faut se donner quelques jours de détente.
    • La détente s’accentue entre le gouvernement et l’opposition.
  6. (Sport) Ressort, capacité à bondir.
    • Ce sportif saute haut, il a une bonne détente.
  7. (Sport) Coup de poing donné par un boxeur qui détend son bras.
    • L'autre, sans se presser, lui plaçait crochets et directs comme s'il était à l'entraînement, devant un sparring-partner, et quand le rouquin l'atteignait d'une détente farouche, il encaissait le coup, massivement. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]