détonner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Verbe composé de dé-, ton et -er → voir entonner ; tonner est issu de tonare, apparenté à tonus et notre ton moderne, étonner de extonare, etc., on aurait pu faire l’économie de distinguer détoner, détonnement et détonner et d’en faire un chaussetrappe orthographique.
Au demeurant, les meilleurs auteurs ignorent la dichotomie imposée par les dictionnaires et emploient l’un pour l’autre.

Verbe 1[modifier | modifier le wikitexte]

détonner /de.tɔ.ne/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Musique) Sortir du ton qu’on doit garder pour chanter juste.
    • Il n’a pas l’oreille juste, il détonne à tout moment.
  2. (Figuré) Contenir des choses qui ne sont pas dans le ton général, en parlant des choses ou des personnes.
    • Il y a dans ce livre des choses qui détonnent.
    • Cet individu détonne dans un tel milieu.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Verbe 2[modifier | modifier le wikitexte]

détonner /de.tɔ.ne/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Variante de détoner.
    • Puis les chants de l’Église détonnèrent tout à coup en réveillant les idées confuses qui saisissent les âmes les plus incrédules, forcées de céder aux touchantes harmonies de la voix humaine. (Honoré de Balzac, Le Médecin de campagne, 1855)

Références[modifier | modifier le wikitexte]